La chronique des marchés de Vontobel au 10 juillet

Jean Frédéric Nussbaumer, Vontobel

2 minutes de lecture

Nasdaq +0,54%, SPX +0,12%, Dow -0,08%, Russell +0,08%, SOX +0,75%, Eurostoxx -0,40%, SMI -0,33%.

Wall-Street se stabilise, les principaux indices US clôturant en ordre dispersé. Ceci dit un Dow Jones en très léger recul à la cloche relève de l’anecdote, l’indice restant scotché par 3M, qui recule de 2% après avoir été dégradée par RBC. Mais l’essentiel est ailleurs, l’indice S&P500 (SPX) démarre sa journée dans le rouge jusqu’à ce que Larry Kudlow indique que les négociations reprennent entre Chinois et Américains. Dès lors, le SPX ne regarde plus en arrière. La séance avait pourtant tout pour mal se dérouler avec une ambiance de consolidation, des craintes que la Fed n’exaucent pas les vœux de baisses de taux du marché et l’avertissement sur bénéfices futurs du chimiste BASF, qui plombait les valeurs cycliques. Les valeurs technologiques mènent la charge vers le haut, portées par les FANGs, elles-même entraînées par Twitter (TWTR +3,26%) après qu’une cour d’appel américaine eut statué que Donald Trump viole le premier amendement en bloquant des commentaires critiques sur son compte… Les volumes d’échanges restent limités, la volatilité poursuit sa hausse, l’indice VIX en progression de 1% à 14,09, l’or ne parvient pas à repasser au-dessus des 1’400 dollars l’once et le pétrole repart vers le haut, le WTI Light Crude à 58,63 dollars par baril, le marché anticipant des inventaires hebdomadaires en baisse, qui seront publiés cet après-midi. L’hémorragie obligataire semble se calmer, le rendement de l’emprunt US à 10 ans remonte à 2,08%, le Bund allemand à -0,33% et le 10 ans Confédération à -63 points de base. Le dollar ne rend pas de terrain, la paire eur/usd à 1,1205. La livre anglaise va mal et traite au plus bas depuis avril 2017. La paire gbp/usd à 1,2448, on s’inquiète de plus en plus dans le marché que l’économie britannique entre en récession.

Larry Kudlow, le principal conseiller économique de Donald Trump, révèle donc que son équipe de négociateurs (Robert Lighthizer et Steven Mnuchin) a discuté au téléphone avec son homologue chinoise (la paire Liu He et Zhong Shan). Le ministère chinois du Commerce confirme un «échange d'opinions sur la mise en œuvre du compromis» annoncé par Xi Jinping et Donald Trump en marge du G20 d'Osaka à la fin du mois de juin. En dehors de toute autre précision, il faudra s'en contenter. Le dialogue reprend donc.

La production industrielle française (8h45) précédera les données mensuelles sur l'économie britannique (10h00). Autour de 16 heures, le président de la banque centrale américaine, Jay Powell, présentera au Congrès américain le bilan économique des Etats-Unis et la trajectoire de la politique monétaire: c'est le moment le plus attendu de la journée. Les stocks des grossistes (16h00) et les stocks pétroliers hebdomadaires (16h30) seront aussi de la partie outre-Atlantique. Ce matin, l'inflation chinoise est ressortie conforme aux attentes pour le mois de juin.

Bayer a proposé à Elanco Animal Health un mariage de leurs activités de santé animale, selon Reuters. Tesla a prévenu ses salariés d'un accroissement de la production à Fremont. Des représentants des grandes entreprises technologiques américaines (Google, Amazon.com, Facebook, Apple…) vont être auditionnés le 16 juillet par une commission parlementaire américaine sur les questions antitrust. Le gendarme des données britanniques ne plaisante pas avec les fuites d'informations : après British Airways, c'est Marriott International qui encourt une très lourde amende (124 millions de dollars) pour le piratage géant dont le groupe a été victime via Starwood. Steinhoff débarque le directeur général de Conforama, Frank Deshayes. La justice brésilienne reconnaît Vale coupable de la catastrophe du barrage de Brumadinho dans le Minas Gerais, sans fixer à ce stade d'indemnités financières. Wilbur Ross estime que les États-Unis peuvent accorder aux entreprises américaines des autorisations de vendre de la technologie à Huawei si la sécurité nationale n'est pas menacée. Burckhardt Compression prend le contrôle de la société américaine Arkos Group en exerçant son option. Assicurazioni Generali serait en négociations exclusives pour racheter son homologue portugais Tranquilidade pour 550 à 600 millions d'euros. T-Mobile US va remplacer Red Hat sans le S&P500.

Cette nuit et ce matin en Asie, les indices traitent en ordre dispersé. Tokyo rend 0,15% à la cloche alors que Shanghai en perd 0,29%. Hong-Kong progresse de 0,30% et Taiwan avance de près de 1%. En Europe, le future Eurostoxx recule de 6 points alors que son alter ego du SPX en perd 7. En Suisse, les résultats de GAM sont globalement conformes aux attentes avec une baisse massive des bénéfices et un recul des avoirs sous gestion. Le titre indiqué en hausse de 5% dans le pré-marché. Bâloise annonce s’attendre à des résultats exceptionnellement solides au premier semestre, le titre en progression de 1,6% en avant-bourse.

Tout le monde sur le pont pour écouter Jerome Powell à 14h30!