Allemagne: la production industrielle progresse pour la sixième fois d’affilée

AWP

1 minutes de lecture

Sur un mois, l’indicateur a progressé de 3,2% après +2,3% en septembre, soit la sixième hausse de suite après le plongeon historique de mars et avril.

La production industrielle allemande a progressé à nouveau en octobre tout en restant encore en-deçà de son niveau d’avant la pandémie de Covid-19, selon des chiffres publiés lundi par l’office fédéral des statistiques (Destatis).

Sur un mois, l’indicateur a progressé de 3,2% après +2,3% en septembre (révisé à la hausse), soit la sixième hausse de suite après le plongeon historique de mars et avril. La production d’octobre reste toutefois 3% inférieure à celle du même mois en 2019 et 4,9% en dessous de février 2020, avant les restrictions liées au Covid-19, précise Destatis.

«La colonne vertébrale de l’économie allemande fait preuve de stabilité», note Jens-Oliver Niklasch, analyste chez la banque LBBW. «Les données d’octobre permettent de dissiper les craintes d’une nouvelle chute drastique de la conjoncture au quatrième trimestre.»

Depuis début novembre toutefois, l’Allemagne a réimposé certaines restrictions pour limiter les infections avec, notamment, la fermeture de restaurants, bars et autres lieux de loisirs - des mesures dont l’impact exact sur la croissance reste encore à découvrir.

En plus des chiffres Destatis d’octobre, «des données des sondages suggèrent que l’industrie continue de bien se porter en novembre» et l’Allemagne devrait ainsi «éviter une contraction du PIB» au quatrième trimestre, contrairement à d’autres grandes économies de la zone euro, selon Andrew Kenningham, économique chez Capital Economics.

Carsten Brzeski, économiste chez ING, estime, lui, que «l’impulsion positive» de l’industrie ne suffira pas pour éviter une deuxième baisse «étant donné l’impact négatif des récentes restrictions sur les services et la consommation».

La production hors BTP et énergie a progressé de 3,3%, avec une hausse des biens semi-finis (+4%) et d’investissement (+5,2%), alors que celle des biens de consommation a baissé de 2,4% en un mois.

La première branche industrielle, l’automobile, a produit 9,9% de plus en octobre qu’en septembre, tout en restant 6% sous le niveau de février.

Face aux conséquences économiques et sociales de la pandémie, l’Allemagne sera en mesure de continuer à débloquer des «sommes importantes» en 2021, a assuré samedi Angela Merkel alors que de plus en plus de voix s’élèvent dans le pays pour un retour progressif à la discipline budgétaire.

A lire aussi...