BNP Paribas (Suisse) accuse une lourde perte semestrielle

AWP

1 minutes de lecture

La banque basée à Genève a bouclé les six premiers mois de l'année sur une lourde perte nette de 124,6 millions de francs.

BNP Paribas (Suisse) a profondément plongé dans les chiffres rouges au premier semestre, en raison d’importants correctifs de valeur, selon le compte de résultat consolidé de la banque publié sur le site internet de la Feuille officielle suisse du commerce (Fosc).

Le résultat brut des opérations d’intérêt a reculé de 17,5% à 96,7 millions de francs entre janvier et fin juin. Mais la filiale helvétique du groupe bancaire français a inscrit une correction de valeur pour risques de défaillance et pertes liées aux opérations d’intérêt de 139,8 millions, faisant passer le sous-total net de cette activité à -43,0 millions.

Parmi les autres activités, le sous-total des opérations de commissions et services a vu son résultat augmenter de 5,5% à 90,6 millions de francs. Celui des opérations de négoce et d’options de juste valeur s’est par contre effondré de 28,5% à 18,7 millions pendant la période sous revue.

Les charges d’exploitation ont été réduites de 7,3% à 213,6 millions de francs, mais cette baisse n’a pas suffi à redresser le résultat d’exploitation qui est ressorti en négatif à 126,2 millions, contre un bénéfice opérationnel de 8,4 millions un an plus tôt.

La banque basée à Genève a bouclé les six premiers mois de l’année sur une lourde perte nette de 124,6 millions de francs, après un bénéfice de près de 6 millions au premier semestre 2019.

Au niveau du bilan, les prêts à la clientèle ont chuté de près de 20% comparé à fin 2019 à 7,2 milliards, alors que les créances hypothécaires sont restées quasiment stables à environ 2 milliards.

Les dépôts de la clientèle ont par contre bondi de 12,3% à près de 9 milliards de francs.

A lire aussi...