Flux ETP Short & Leveraged gonflés au gaz naturel

WisdomTree

3 minutes de lecture

En ce début de mois d’août, les investisseurs en ETPs S&L maintiennent une vision positive sur le marché de l'énergie et de l'or.

La répartition des actifs mondiaux en fonction des stratégies Short & Leveraged

  • Le total des actifs sous gestion des stratégies ETPs Short & Leveraged (S&L) s'élevait à 75,2 milliards de dollars au 31 juillet 2019.
  • 35% de ces actifs sous gestion sont détenus dans des produits courts avec un effet de levier qui varie de -1x à -3x. Quelque 65% des actifs sous gestion sont détenus dans des produits longs dont le facteur de levier est supérieur ou égal à +2. Le facteur d'effet de levier avec le plus d'actifs est de +2x, avec 41% des actifs sous gestion.
  • En termes d'allocation d'actifs S&L, les ETPs sur les actions sont les plus populaires avec 83% des actifs sous gestion, suivis par les matières premières avec 8% et les dettes avec 5%. Le reste est réparti entre les devises et les ETPs alternatifs.

Faits marquants du mois de juillet 

En ce début de mois d’août, les investisseurs en ETPs S&L maintiennent une vision positive sur le marché de l'énergie et de l'or
Le mois passé, les investisseurs en ETPs S&L ont fait preuve d’optimisme en ce qui concerne le gaz naturel, continuant d'ajouter des positions longues par rapport au mois de juin. Les prix du gaz naturel fluctuent de nature saisonnière et ont tendance à augmenter à mesure que l'été passe et que la demande augmente avant le début de l'hiver. Les investisseurs en stratégies S&L sont également optimistes sur le cours du pétrole qui a connu une certaine volatilité en juillet. Alors que l'OPEP devrait contenir l'offre et que les tensions au Moyen-Orient représentent toujours une menace pour l’approvisionnement en or noir, la faible demande risque de créer l’effet inverse sur les cours du pétrole notamment à cause des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine. Les tensions géopolitiques et les préoccupations macroéconomiques sont bénéfiques à l’or qui a vu augmenter son cours et atteindre son plus haut niveau en 5 ans en ce début août. Les investisseurs qui avaient ajouté des positions longues sur l'or en juillet étaient bien placés lors de la récente reprise.

En juillet, les investisseurs en ETPs S&L ont commencé à racheter leurs positions courtes sur les obligations souveraines américaines et à dénouer leurs positions courtes sur les obligations souveraines allemandes.
Bien que les données économiques du mois de juillet aient généralement été positives aux États-Unis, les indicateurs de l'activité manufacturière régionale ayant augmenté plus que prévu et les ventes en détail ayant enregistré un deuxième mois de gains en juin, les marchés anticipaient majoritairement la baisse des taux d'intérêt américains qui devait survenir suite à la réunion du Comité fédéral de l’open market (CFOM). Comme prévu à la fin de juillet, la Fed a abaissé ses taux d'intérêt de 25 points de base pour la première fois en plus de dix ans. Suite à cette décision, le président de la Fed, Jérôme Powell, a indiqué, lors de la conférence de presse, que la baisse des taux d'intérêt visait à contrer les risques à la baisse et à faire pencher la balance vers une tendance à la hausse, ce qui indique que ce n'était pas le début d'une longue série de baisses. Si ces commentaires ont donné peu d'indications aux investisseurs sur l'évolution future des taux d'intérêt, les commentaires du président Trump sur la possibilité d'imposer des droits de douane supplémentaires sur les produits chinois ont quant à eux indiqué un risque baissier supplémentaire pour la croissance mondiale future. En ce qui concerne les investisseurs en ETPs S&L, nous avons observé un changement par rapport à la tendance de juin, les investisseurs ont racheté leurs positions courtes dans les ETPs sur obligations souveraines américaines (-76 millions de dollars). Cette tendance a plus que compensé la réduction de 66 millions de dollars sur leurs positions longues dans les ETPs sur les obligations souveraines américaines. De même, les investisseurs ont continué à dénouer leurs positions courtes dans les ETPs sur les obligations souveraines allemandes en rachetant 31 millions de dollars de flux notionnels.

Les investisseurs en stratégies S&L ont pris en temps et en heure des positions baissières sur les actions mondiales.
En juin, les investisseurs en ETPs S&L adoptaient petit à petit des positions baissières sur les actions mondiales. Ils ont maintenu cette tendance en juillet en fermant de manière notoire leurs positions longues lorsque les marchés étaient élevés et en ajoutant de nouvelles positions courtes en prévision d'une correction. Les marchés boursiers ont atteint un sommet en juillet, l'indice S&P500 atteignant un pic historique de 3027 vers la fin du mois. Depuis, les actions ont pris un tournant à la baisse, les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine s'étant de nouveau intensifiées, ce qui a semé l'angoisse sur les marchés et réduit la probabilité que la question soit réglée rapidement. En ce début août, les principaux indices boursiers mondiaux sont négatifs. Le Trésor américain a désigné la Chine comme un manipulateur de devises suite à la dépréciation du yuan et du Renminbi au passage du taux de change USD/CNY à 7. Comme les marchés considèrent que les perspectives de croissance mondiale sont inextricablement liées à l'évolution de la situation dans ce contexte de tensions commerciales, la poursuite du différend commercial risque de peser sur les prévisions de croissance et de maintenir la pression sur les actions mondiales. Les investisseurs qui ont pris des positions baissières au cours du mois de juillet se sont bien placés pour les récents mouvements...