Flux ETP Short & Leveraged haussiers sur le pétrole

WisdomTree

2 minutes de lecture

Les investisseurs en ETP Short & Leveraged ont augmenté leurs positions pétrolières de 869 millions de dollars en mai.

Pétrole

En dépit de la baisse des cours du pétrole en mai, les investisseurs en ETP Short & Leveraged (S&L) ont entamé ce mois avec une vision haussière du marché de l’or noir. 
Les matières premières ont connu un mois de mai difficile car la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine a touché la plupart d’entre elles. Les marchés de l'énergie, moins affectés par les conflits commerciaux en 2018, l’ont été cette année, le Brent affichant une baisse d’environ 14% en mai. Elle est intervenue après le rallye d’avril dû à une raréfaction de l’offre. Alors que l'offre de pétrole reste limitée et que de nouveaux problèmes d'approvisionnement sont apparus du fait des sanctions américaines contre l'Iran, les interrogations concernant la croissance économique mondiale ont fait la une de l’actualité du mois de mai, ce qui a incité les investisseurs à revoir à la baisse leurs prévisions de demande d’or noir. En mai, les investisseurs en ETP Short & Leverage Exchange-Traded Products (S&L ETP) ont néanmoins renforcé leurs positions longues dans les ETP sur le pétrole et revendu leurs positions short, ce qui a entraîné une augmentation de 869 millions de dollars des positions nettes en tenant compte du levier. Cela semble indiquer une vision haussière du marché pétrolier. 

Obligations US

Les investisseurs en ETP S&L restent confiants sur les obligations américaines.
Les investisseurs en ETP S&L ont continué à dénouer leurs positions courtes sur les obligations américaines malgré des données économiques positives et une croissance du PIB de 3,2% en glissement trimestriel, donc supérieure au consensus. Les données économiques solides ont été éclipsées par l'escalade des tensions de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui a exacerbé les attentes futures d'un ralentissement mondial. Si l’on tient compte du levier, les investisseurs en ETP S&L ont augmenté de 84 millions de dollars leur exposition à la dette publique américaine en mai. 

Obligations allemandes

Moins de pessimisme vis-à-vis des obligations allemandes.
Les investisseurs en ETP S&L ont également dénoué leurs positions courtes sur les obligations allemandes pour un montant de 141 millions de dollars, reflétant les inquiétudes à propos d’un nouveau différend entre l'Italie et la Commission européenne, le déficit budgétaire prévu pour l'Italie l’année prochaine s’établissant à 3,5% du PIB, soit au-dessus du niveau convenu. Les rendements obligataires allemands à 10 ans sont tombés à moins 20 points de base à fin mai, soit un plus bas historique depuis 1989. Les perspectives de croissance plus faibles et la fuite des investisseurs vers la qualité ont contribué à la baisse du rendement des obligations allemandes à 10 ans.

Actions

Les investisseurs en ETP S&L sont généralement optimistes vis-à-vis des marchés actions, notamment en ce qui concerne le Japon et la Corée du Sud.
Bien que la baisse d'environ 6% de l'indice MSCI ACWI qui a résulté de la nouvelle escalade du différend commercial entre les États-Unis et la Chine, ait ranimé les craintes d’un ralentissement de la croissance économique mondiale, défavorable pour les actifs à risque, les investisseurs en ETP S&L affichent un certain optimisme vis-à-vis des actions. Si l’on tient compte de l’effet de levier, ils ont accru leurs positions longues d’un montant de 4 milliards de dollars et réduit leurs expositions courtes de 399 millions.