MSCI-Chine: meilleure transparence des entreprises locales

Eric Moffett, T. Rowe Price

1 minutes de lecture

Les investisseurs institutionnels étrangers devraient avoir une plus grande influence sur le prix des actions de premier ordre de catégorie A.

Nous nous réjouissons de la décision du MSCI d'augmenter le nombre d’actions chinoises de catégorie A dans ses indices. Les investisseurs institutionnels étrangers ont tendance à adopter une approche d'investissement à plus long terme, plus axée sur les fondamentaux, que certains investisseurs privés domestiques centrés sur les convictions. Comme cette ouverture devrait continuer à augmenter sur le long terme, les investisseurs institutionnels étrangers devraient avoir une plus grande influence sur le prix des actions de premier ordre de catégorie A. 

Cela devrait inciter les entreprises locales à accroître la transparence de leurs pratiques en matière d'information financière et à adopter des stratégies qui tiennent davantage compte de l'intérêt des actionnaires, dans la mesure où les entreprises ayant une meilleure gouvernance sont plus susceptibles d'être détenues par des investisseurs étrangers. De nombreuses sociétés ayant de bonnes pratiques de gouvernance sur le marché ont tendance à avoir une solide base d'investisseurs institutionnels étrangers qui, en général, se concentrent davantage sur les rendements ajustés au risque à long terme plutôt que sur le potentiel de rendement absolu à court terme. 

La propriété étrangère d'actions de catégorie A reste faible,
mais elle a augmenté rapidement.

L'annonce du MSCI devrait se traduire par des entrées d'environ 40 milliards de dollars en provenance de fonds de placement, si ces fonds allouent l'argent en fonction de la pondération de l’indice. Bien qu'il s'agisse d'une augmentation progressive, elle reste relativement faible par rapport à la taille du marché boursier chinois, mais nous sommes ravis par les possibilités offertes par ce marché et par sa pertinence croissante pour les investisseurs hors de l'Asie. 

La propriété étrangère d'actions de catégorie A reste faible (un peu moins de 3%), mais elle a augmenté rapidement. Seul la moitié des fonds asiatiques hors Japon sont actuellement investis dans cette classe d'actifs et de nombreux investisseurs hors Asie ont encore peu ou pas d'exposition sur ce marché. 

Comme sur d'autres marchés, nous sommes convaincus que notre équipe d'analystes va pouvoir trouver des titres à fort potentiel sur le marché boursier domestique chinois en utilisant le même processus rigoureux de recherche fondamentale sur les placements que T. Rowe Price a développé au cours de plus de 80 ans à l’international.