Vers un renversement de la sous-performance des matières premières

Aneeka Gupta, WisdomTree

1 minutes de lecture

Les craintes d’une aggravation de l’épidémie de coronavirus qui a démarré en Chine suscite des incertitudes quant à l’évolution de la demande de matières premières.

La sous-performance des matières premières par rapport aux actions américaines a atteint son maximum depuis le début des années 1960. Cette évolution peut s’expliquer par deux facteurs.

L’un est la politique d’assouplissement monétaire menée par les banques centrales du monde entier à la suite de la crise financière de 2008. L’autre est le ralentissement de la croissance de la Chine, principal moteur de la demande de matières premières.

A l’heure actuelle, les craintes d’une aggravation de l’épidémie de coronavirus qui a démarré en Chine suscite des incertitudes quant à l’évolution de la demande de matières premières. Elles éclipsent les inquiétudes liées à la reduction de l’offre.

Le ralentissement de l’activité en Chine, imputable à l’épidémie de coronavirus, ne devrait se faire sentir que durant le premier semestre 2020. Une reprise en «V» de l’économie chinoise devrait lui succéder. Cette evolution pourrait déclencher un renversement de la tendance actuelle de sous-performance des matières premières par rapport aux actions américaines.

Valeur relative des matières premières par rapport aux actions américaines

Source: Bloomberg, WisdomTree as of 14 February 2020

A lire aussi...