Commodity Monthly Monitor de WisdomTree

Nitesh Shah, Mobeen Tahir, Aneeka Gupta, WisdomTree

1 minutes de lecture

Trump face au génie alchimiste de Xi.

Les guerres commerciales font mal. Les allers-retours des présidents Trump et Xi sur les discussions commerciales instillent l'inquiétude sur les marchés. Le marché des matières premières le démontre à lui seul. Les principaux marchés actions et les autres actifs cycliques en souffrent également. 

L'indécision politique des chefs des deux superpuissances économiques rappelle les métaphores associées au pouvoir du roi Midas dans la mythologie grecque. Les métaux précieux - l'or et l'argent en particulier - semblent être la dernière oasis dans le désert des opportunités d'investissement. La guerre commerciale n’est pas le seul tracas des investisseurs ce mois-ci. Les préoccupations géopolitiques au Moyen-Orient, la crise économique en Argentine, l’imminence d’un Brexit sans accord et les troubles sociaux à Hong Kong sont autant d’éléments qui ne font qu’augmenter l'inquiétude des investisseurs. 

La panique s'empare des marchés et nombreux sont les analystes qui parlent d’une prochaine récession économique globale. L’inversion temporaire de la courbe des taux obligataires américains a été perçue par beaucoup comme un signe fort d'une éventuelle récession imminente aux États-Unis. Les résultats négatifs du PIB du Royaume-Uni et de l'Allemagne au deuxième trimestre 2019 s'ajoutent à ces difficultés. Bien qu'historiquement il y ait eu plus d'inversions de courbe que de récessions et que l'inversion n'a été que temporaire, il est clair que l'attention des investisseurs et des banques centrales est maintenant concentrée sur la prévention de la prochaine crise

Avec 17 milliards de dollars d'obligations à rendement négatif à l'échelle mondiale et la crainte d'une récession, les investisseurs pourraient être à la recherche d'actifs alternatifs. Ainsi, les matières premières pourraient jouer ce rôle. Bien que certaines d’entre elles puissent être prises dans la ligne de mire de la guerre commerciale, les avantages des instruments financiers adossés à des actifs durables sont en train d’être démontrés. Les arguments en faveur des actifs à zéro rendement comme l'or et l'argent sont historiquement dans un contexte de rendements négatifs.

A lire aussi...