Spécial «halving» du Bitcoin

Communiqué, 21Shares

1 minutes de lecture

Cette semaine, le marché des crypto-actifs a sensiblement baissé, entraîné par le crash de plus de 10% (pour le Bitcoin) dans les jours précédant la réduction de moitié.

La grande nouvelle de cette semaine a été celle du troisième halving du Bitcoin, qui a eu lieu le 11 mai à 19:23 UTC sur la base de 630 000 blocs. La récompense pour un bloc de Bitcoin est passée de 12,5 BTC à 6,25 BTC – marquant une étape importante dans l'histoire du Bitcoin. Le dernier bloc de l'époque précédente a été miné par l'un des plus grands pools miniers du monde, F2Pool, basé en Chine. Fait intéressant, le pool minier a laissé dans le bloc un message semblable à celui gravé dans le 1er bloc de Bitcoin par Satoshi Nakomoto: «09 avril 2020, New York: en injectant 2,3 trillions de dollars, le plan de la Fed dépasse de loin le sauvetage de 2008.» Comme nous l’avons expliqué dans des rapports antérieurs, les halvings sont des étapes clés dans la mesure où ils ont un impact direct sur l’offre de Bitcoin, limitée à 21 millions, et sur le taux d’inflation. 

Graphique de la semaine

Étonnamment, le 11 mai, jour de la réduction de moitié du BTC, a connu très peu de volatilité. Un phénomène probablement dû aux mouvements importants des jours précédents:

  • BTC (-4,39%)
  • ETH (-9,86%)
  • XRP (-11,01%)
  • BCH (-5,13%)
  • LTC (-10,54%).

Cette semaine, le marché des crypto-actifs a sensiblement baissé, entraîné par le crash de plus de 10% (pour le Bitcoin) dans les jours précédant la réduction de moitié.

Les volumes ont augmenté pour la deuxième semaine consécutive, passant de 2,99 à 3,29 milliards de dollars quotidiens — BTC (2,57 milliards de dollars), ETH (457 millions de dollars), XRP (133 millions de dollars), BCH (100 millions de dollars), et LTC (30,4 millions de dollars).

Comme l’ont dit des investisseurs tels que Paul Tudor Jones , le Bitcoin est une valeur de réserve émergente ; la réduction de moitié est un événement clé qui permet d’éduquer le marché sur son offre limitée et son impact sur le taux d’inflation.

A lire aussi...