L’adoption du Bitcoin entravée par des restrictions aux Etats-Unis

Communiqué, 21Shares

1 minutes de lecture

La majorité des bourses (52%), comme Coinbase, ont explicitement interdit l’accès aux utilisateurs de certains pays.

Nous avons mené une étude sur l'accessibilité aux crypto-actifs via les données de 100 bourses cryptos. Dans l'échantillon de l'étude, la majorité des bourses (52%), comme Coinbase, ont explicitement interdit l’accès aux utilisateurs de certains pays. Parmi ceux-ci, les plus souvent cités sont généralement des pays sanctionnés par l'ONU comme l'Iran, la Corée du Nord et la Syrie, ou bien sous embargo des États-Unis comme Cuba et le Soudan. Étonnamment, les États-Unis figuraient également dans cette liste, classés comme le 8e endroit le plus interdit par 35 bourses telles Huobi et HitBTC. Le graphique ci-dessous montre dans quelle mesure l'adoption de l'industrie est limitée par des restrictions réglementaires. 

Pays les plus souvent interdits par les bourses cryptos (sur un échantillon de 98 bourses)

Source : 21Shares

La bourse Bitfinex déploie de nouveaux efforts pour trouver et potentiellement récupérer plus de 800 millions de dollars de fonds d’utilisateurs saisis par les autorités judiciaires de quatre pays différents après le gel des comptes bancaires gérés par son système de paiement. iFinex Inc., la société mère de Bitfinex, a demandé aux tribunaux fédéraux au Colorado, en Arizona et en Géorgie ce mois-ci, d’émettre des assignations à comparaître pour les banques susceptibles d'avoir détenu des fonds pour le compte de Crypto Capital, le système de paiement sur lequel Bitfinex avait enregistré ses clients et stocké ses fonds. (CoinDesk)

Andreessen Horowitz (a16z) a décaré jeudi dernier avoir levé 515 millions de dollars — soit plus que les 450 millions de dollars qu’il avait ciblés— pour un deuxième fonds nommé «Crypto Fund II», dédié à des crypto-monnaies et des projets de blockchain. C’est également plus que les 300 millions de dollars qu’il avait levés pour son 1er fonds crypto lancé au cours de l’été 2018. (CoinDesk)

Le géant de l'application de messagerie Telegram a encore reporté le lancement de son réseau de blockchain TON – cette fois d'un an. La société devait lancer Telegram Open Network (TON) le 4 mai, date qu’elle a décalée au 30 avril 2021, selon la lettre de Telegram aux investisseurs la semaine dernière (lettre publiée par un forum russe). (The Block)

A lire aussi...