USA: la confiance des consommateurs se dégrade en octobre

AWP

1 minutes de lecture

L’indice du Conference Board perd 0,4 point à 100,9, alors que les analystes tablaient sur 101,9 points.

La confiance des consommateurs américains s’est légèrement dégradée en octobre à la suite d’une forte amélioration en septembre, selon l’indice du Conference Board publié mardi, qui fait état d’une baisse dans les attentes des consommateurs pour les mois à venir.

L’indice a perdu 0,4 point à 100,9, alors que les analystes tablaient sur 101,9 points.

Ce niveau reste aussi bien inférieur à celui enregistré en septembre 2019 (126,3) et en février 2020 (132,6), avant que la pandémie de COVID-19 n’entraîne la chute de l’activité économique.

«La confiance des consommateurs a légèrement reculé en octobre, après une nette amélioration en septembre», a réagi Lynn Franco, directrice principale des indicateurs économiques au Conference Board dans un communiqué.

Elle souligne que la perception des consommateurs de la conjoncture actuelle est meilleure mais leurs anticipations sont moins bonnes.

«Rien ne permet de penser que les consommateurs prévoient que l’économie va accélérer au cours des derniers mois de 2020, en particulier avec les cas d’infections par le COVID-19 qui repartent en hausse et le chômage toujours élevé», avance-t-elle.

Dans le détail, la part des consommateurs affirmant que les conditions commerciales sont «bonnes» est restée pratiquement inchangée, passant de 17,6% à 17,5%, mais la proportion de ceux déclarant que les conditions économiques sont «mauvaises» a diminué de 37% à 33,9%.

L’évaluation du marché du travail par les consommateurs était en revanche plus favorable. Le pourcentage de consommateurs disant que les emplois sont «abondants» est ainsi passé de 23,6% à 26,5%, tandis que ceux estimant que les emplois sont «difficiles à obtenir» a légèrement diminué de 20,3% à 19,9%.

Pour autant, les consommateurs sont désormais moins optimistes quant aux perspectives à court terme qu’il y a un mois.

Le pourcentage de consommateurs prévoyant une amélioration des conditions économiques au cours des six prochains mois a légèrement baissé de 36,7% à 36,3%, tandis que la part de ceux s’attendant à une détérioration de la conjoncture économique a augmenté de 15,8% à 17,0%.

L’optimisme des consommateurs concernant le marché du travail est mitigé. La proportion prévoyant plus d’emplois dans les mois à venir a légèrement augmenté, passant de 32,9% à 33,2%, mais celle prévoyant moins d’emplois a également augmenté, passant de 16,1% à 20,2%.

A lire aussi...