Les métaux industriels fondent devant la vigueur du dollar

AWP

1 minutes de lecture

Le cuivre, l'aluminium et le nickel ont reculé, le zinc est resté stable tandis que le plomb et l'étain ont un peu progressé.

Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont reculé sur la semaine dans un marché qui délaisse les actifs à risque et est marqué par la force du dollar, notamment face au yuan.

Le cuivre, l'aluminium et le nickel ont reculé, le zinc est resté stable tandis que le plomb et l'étain, marchés aux tailles moins conséquentes, ont un peu progressé.

La faiblesse de la monnaie chinoise pèse sur le pouvoir d'achat des industriels qui utilisent le yuan mais doivent recourir aux dollars pour payer sur le LME.

«La Chine est le premier importateur mondial de matières premières, donc les mouvements de sa monnaie ont des répercussions», ont souligné les analystes de Saxo Bank.

Vendredi, le yuan a atteint un plus bas depuis dix ans face au dollar, tombant brièvement à 6,9682 yuans pour un dollar.

«Les inquiétudes qui ont conduit à la baisse des marchés actions affectent aussi les métaux de base" puisqu'ils sont considérés comme des actifs à risque, ont complété les analystes de UniCredit.

L'aluminium continue son repli

L'aluminium reste l'un des actifs les plus volatils de 2018. Après avoir connu un pic en sept ans en avril, le métal s'inscrit actuellement en berne sur l'année et est tombé vendredi à son plus bas en quinze mois, à 1.975 dollars la tonne.

«La production chinoise reste élevée», ont noté les analystes d'ING, qui remarquent également que le géant russe Rusal continue de bénéficier d'extensions sur la date butoir fixée par les autorités américaines avant qu'elles ne prennent des sanctions contre le groupe.

«Les prix de l'alumine (matière première nécessaire à la fabrication d'aluminium, ndlr) restent élevés en Chine», ont souligné les analystes de Commerzbank, qui jugent donc que les fonderies devraient délaisser le métal puisqu'elles ne dégagent plus de marge suffisante, ce qui devrait conduire à une offre moins abondante et à une hausse des prix.

Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s'échangeait à 6.139 dollars vendredi à 14H10 GMT, contre 6.211 dollars le vendredi précédent à 15H00 GMT.

L'aluminium valait 1.981 dollars la tonne, contre 2.003,50 dollars.

Le plomb se monnayait à 1.997,50 dollars la tonne, contre 1.973 dollars.

L'étain valait 19.250 dollars la tonne, contre 19.155 dollars.

Le nickel coûtait lui 11.845 dollars la tonne, contre 12.550 dollars.

Le zinc valait enfin 2.638 dollars la tonne, contre 2.630 dollars.

 

A lire aussi...