Métaux industriels: hausse du cuivre et baisse de l’aluminium

AWP

1 minutes de lecture

Les importations chinoises de cuivre grimpent. Le plomb a monté sur la semaine, tout comme le nickel. L’étain et le zinc sont restés stables.

Le cuivre est monté sur la semaine sur le London Metal Exchange (LME), profitant notamment d’une hausse des importations chinoises dans un marché des métaux par ailleurs marqué par la baisse de l’aluminium.

Le plomb a monté sur la semaine, tout comme le nickel. L’étain et le zinc sont restés stables.

Le cours du métal rouge avait cependant sombré jeudi à son plus bas depuis trois semaines, à 6.091,50 dollars, avant de se ressaisir.

La Chine, premier importateur mondial de métaux industriels, a acheté plus de cuivre en septembre. «Ce bond des importations s’explique par la baisse des réserves nationales», ont expliqué les analystes de Capital Economics, qui jugent que «des achats opportunistes ont pu être réalisés car la politique monétaire moins stricte laisse présager d’une hausse des investissements immobiliers».

«La hausse des exportations peut aussi s’expliquer par des achats en amont de l’application de certaines sanctions américaines», ont prévenu les analystes de ANZ.

L’aluminium efface ses gains

Après avoir grimpé la semaine dernière à son plus haut en trois mois et demi à 2.267 dollars, le cours de l’aluminium a reculé.

«Le marché avait été pris par surprise quand Norsk Hydro a annoncé la fermeture d’Alunorte», la plus grande usine d’alumine au monde, dans le nord du Brésil, ont rappelé les analystes de UniCredit.

Mais le fabricant norvégien a annoncé qu’il allait reprendre la production à 50%.

Les analystes de ANZ ont noté que la Chine a vu ses exportations d’aluminium bondir, «profitant des sanctions américaines contre la Russie», qui visent directement le géant de l’aluminium Rusal.

«Nous nous attendons à ce que ces sanctions soient levées après les élections» législatives aux Etats-Unis, ont estimé les analystes de Natixis, qui prévoient une baisse du prix de l’aluminium en fin d’année.

Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s’échangeait à 6.307,50 dollars vendredi à 13H10 GMT, contre 6.221 dollars le vendredi précédent à 13H45 GMT.

L’aluminium valait 2.049 dollars la tonne, contre 2.143,50 dollars.

Le plomb valait 2.048 dollars la tonne, contre 1.989 dollars.

L’étain valait 19.065 dollars la tonne, contre 19.010 dollars.

Le nickel valait 12.780 dollars la tonne, contre 12.595 dollars.

Le zinc valait 2.642 dollars la tonne, contre 2.627 dollars.

A lire aussi...