Capgemini dépose son projet d’OPA amicale sur Altran auprès de l’AMF

AWP

1 minutes de lecture

Basée sur un prix de 14 euros par titre, l’acquisition doit donner naissance à un leader mondial de la transformation digitale des entreprises industrielles et de technologie.

Le géant informatique Capgemini a annoncé avoir déposé lundi auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) son projet d’OPA amicale sur le groupe de technologie français Altran, confirmant son prix de 14 euros par action, et espère finaliser le rachat d’ici la fin de son exercice 2019.

Capgemini a déposé auprès du gendarme de la Bourse «un projet de note d’information» sur son offre publique d’achat amicale visant l’intégralité des actions d’Altran Technologies, a-t-il indiqué dans son communiqué.

Basée sur un prix de 14 euros par titre, jugé «équitable» par un expert indépendant, l’acquisition doit donner naissance à «un leader mondial de la transformation digitale des entreprises industrielles et de technologie», au chiffre d’affaires cumulé de 17 milliards d’euros, ajoute le groupe.

«L’OPA sera lancée au mois d’octobre», avait déclaré mi-septembre le PDG de Capgemini, Paul Hermelin, lors d’un entretien sur BFM Business. Il avait alors vivement défendu la valorisation proposée.

«14 euros, c’est notre dernier prix», avait souligné M. Hermelin, alors que le prix offert est contesté par le fonds spéculatif Elliott et par l’Association des actionnaires minoritaires.

Le prix de 14 euros par titre représente une prime de 30% par rapport à la moyenne des cours de l’action Altran (pondérée par les volumes) sur le mois précédant l’annonce de l’opération en juin dernier.

«On nous a accusés de ne pas respecter les procédures» d’évaluation de valeur de l’action, «mais on a été nickel», avait insisté M. Hermelin mi-septembre lors du même entretien.

Le dirigeant s’était montré confiant dans l’issue de l’opération, tout en notant qu’elle ne permettrait sans doute pas de retirer tout de suite Altran de la cote.

Pour que l’offre se concrétise, Capgemini doit obtenir un nombre d’actions représentant au moins 50,10 % du capital social et des droits de vote d’Altran sur une base entièrement diluée. Capgemini contrôle déjà 11,43% du capital.

A lire aussi...