Allemagne: le moral des investisseurs s’enfonce en juillet

AWP

1 minutes de lecture

Cet indicateur particulièrement instable a encore reculé de 3,4 points sur un mois, après un décrochage de 19 points pour tomber à -21,1 en juin.

Le moral des investisseurs allemands s’est de nouveau replié en juillet à -24,5 points, sur fond d’incertitude quant à l’attractivité du «made in Germany», selon le baromètre de l’institut ZEW publié mardi.

Cet indicateur particulièrement instable a encore reculé de 3,4 points sur un mois, après un décrochage de 19 points pour tomber à -21,1 en juin, alors que les analystes interrogés par Factset misaient sur une remontée à -5,8 points.

«La tendance négative des commandes industrielles maintient les experts des marchés financiers dans leur pessimisme. Et en ce qui concerne les secteurs économiques allemands liés à l’exportation, aucune dissipation durable des facteurs d’incertitude n’est en vue», a commenté Achim Wambach, président du ZEW, cité dans un communiqué.

Les commandes passées à l’industrie allemande ont enregistré un recul surprise en mai (-2,2%) après deux mois de progression, grevées par le ralentissement de la demande dans l’importante industrie automobile allemande.

La première économie européenne donne depuis l’automne d’autres signes d’essoufflement. Et le gouvernement allemand a été amené en avril à diviser par deux ses prévisions de croissance. Berlin table désormais sur une hausse du produit intérieur brut de 0,5% en 2019.

Parmi les risques qui crispent les détenteurs d’actions, l’institut cite «l’absence de progrès sur le Brexit» et le conflit commercial sino-américain «qui ne pèse pas seulement sur la Chine». L’institut s’inquiète aussi de l’émergence d’un conflit autour de l’Iran «qui semble s’aggraver».

En ce qui concerne l’appréciation de la situation conjoncturelle allemande, l’indicateur s’est nettement dégradé, de 8,9 points, pour parvenir à -1,1 point.

A lire aussi...