Tokyo finit quasi inchangée

AWP

1 minutes de lecture

La force du yen annule l’enthousiasme lié aux records de Wall Street et aux bons résultats d’entreprises.

La Bourse de Tokyo a fini lundi à l'équilibre, l'optimisme des investisseurs après de nouveaux sommets à Wall Street et de solides résultats d'entreprises étant tempéré par un renforcement du yen défavorable aux titres des groupes exportateurs japonais.

Le Nikkei fléchit de 0,01%

A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a cédé 0,01% (-2,54 points) à 23’629,34 points, alignant de peu sa quatrième séance négative, tandis que l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a progressé de 0,06% (+1,06 point) à 1’880,45 points.

Sur le volet des changes, le dollar s'affichait à 108,78 yens au moment de la fermeture de la place tokyoïte, contre 109,38 yens vendredi, et l'euro fléchissait à 135,10 yens, contre 135,95 yens.

Ouverture en hausse

La Bourse de Tokyo a ouvert en hausse car les investisseurs "chassent les meilleurs achats parmi les actions individuelles", a indiqué SBI Securities dans un commentaire, notant que les investisseurs sont prudents face à la hausse du yen, qui pourrait avoir un impact négatif sur les exportateurs.

"Mais les investisseurs ont enregistré des gains dans l'après-midi avant que les sociétés publient leurs résultats du troisième trimestre à partir de cette semaine", a déclaré à l'AFP Hikaru Sato, analyste chez Daiwa Securities.

Avancée de Toyota

Le géant japonais du commerce électronique Rakuten a progressé après avoir annoncé son intention d'acquérir un assureur immobilier appartenant à Nomura, mais a clôturé en baisse de 0,68% à 1’013,5 yens.

Panasonic a cédé 0,03% à 1’658,5 yens avec Sony, inchangé à 5’285 yens, mais Toyota a pris 0,46% à 7’643 yens.

 

A lire aussi...