Le Nikkei au plus haut depuis 26 ans

AWP

1 minutes de lecture

La fin du shutdown aux Etats-Unis hisse le marché de Tokyo au-dessus de la barre des 24'000 points.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a clôturé mardi au-dessus des 24’000 points pour la première fois depuis novembre 1991, sur fond de soulagement des marchés après le compromis mettant fin à la fermeture partielle du gouvernement fédéral américain.

A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 1,29% (+307,82 points) à 24’124,15 points, et l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a progressé de 1,01% (+19,15 points) à 1’911,07 points.

Sur le volet des changes, le dollar était stable par rapport à la veille, voguant autour de 110,80 yens, tandis que l'euro grimpait à 135,85 yens, contre 135,60 yens lundi à la fermeture de la place tokyoïte.

DANS LE SILLAGE DE WALL STREET

La place financière nippone s'est inscrite dans le sillage de la Bourse de New York qui a encore atteint des niveaux inédits lundi portée par l'annonce de la fin du "shutdown" aux Etats-Unis. Les trois grands indices, le Dow Jones Industrial Average, le Nasdaq, à forte coloration technologique, et l'indice élargi S&P 500 ont fini tous les trois à des niveaux record.

A l'issue d'intenses tractations lundi à Washington, les leaders démocrates du Sénat ont accepté un texte assurant le financement de l'Etat jusqu'au 8 février. Conséquence directe de cette sortie de crise: le président Donald Trump participera bien en fin de semaine au Forum économique de Davos, en Suisse.

"Les investisseurs prêtent dorénavant attention aux impacts positifs attendus de la réforme fiscale" aux Etats-Unis, a commenté Makoto Sengoku, analyste chez Tokai Tokyo Research Centre.

LA BOJ MAINTIENT SES PRÉVISIONS

Au Japon, la banque centrale a pour sa part reconduit mardi sa politique monétaire ultra-accommodante, inchangée depuis plus d'un an, malgré la récente embellie économique qui alimente les attentes d'une normalisation. De même a-t-elle gardé ses prévisions à l'identique, alors que les économistes avaient anticipé des ajustements.

Elle attend toujours une inflation de 0,8% pour l'exercice en cours, qui s'achève en mars 2018, et 1,4% en 2018/19, ainsi qu'une croissance de 1,9% et de 1,4% respectivement, selon un document publié à l'issue d'une réunion de deux jours.

BOND DE SONY

Sur le front des valeurs, Sony a bondi de 2,87% à 5’732 yens et SoftBank Group de 2,01% à 9’458 yens.

Mitsubishi Heavy Industries a grimpé de 2,91% à 4’379 yens après une information du quotidien économique Nikkei évoquant une augmentation de sa production de composants pour véhicules électriques en Thaïlande.

 

A lire aussi...