Tokyo rebondit grâce à Wall Street et SoftBank

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei met un terme à une série de trois séances de baisse en clôturant en hausse de 0,26% à 23'714,88 points.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini dans le vert ce lundi après trois séances négatives, revigoré par de nouveaux records à Wall Street et la bonne performance d'un des poids lourds de la cote, SoftBank Group.

A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,26% (+61,06 points) à 23’714,88 points, et l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau 0,41% (+7,66 points) à 1883,90 points.

Vendredi, la Bourse de New York a terminé à de nouveaux sommets après la publication d'indicateurs jugés positifs, un optimisme qui a rejailli sur Tokyo.

TREND HAUSSIER POUR L'ENSEMBLE DE LA SEMAINE

Selon Masayuki Kubota, stratégiste chez Rakuten Securities, le Nikkei devrait progresser cette semaine. "Alors que les marchés mondiaux continuent à monter, nous nous attendons à ce que les achats d'investisseurs étrangers se portent sur les actions japonaises qui étaient à la traîne", a-t-il estimé dans une note.

La place tokyoïte a en outre été soutenue par la forte hausse de l'action du géant SoftBank Group qui a fini sur un bond de 3,22% à 9223 yens après avoir grimpé en début de séance d'environ 6%. Le titre a réagi à des informations sur une possible entrée en Bourse de sa filiale de télécommunications mobiles dans l'archipel, SoftBank Corp, qui pourrait s'élever à 15 milliards d'euros.

"Nous étudions toujours différentes options stratégiques" pour dégager de la valeur. "L'introduction en Bourse de SoftBank Corp est une de ces options, mais aucune décision n'a été prise pour engager officiellement la procédure", a déclaré le groupe dans un communiqué, en réaction à des informations du quotidien Nikkei.

Mitsubishi UFJ Financial également en soutien

Parmi les autres valeurs, Mitsubishi UFJ Financial a progressé de 1,79% à 888,8 yens, Canon de 0,88% à 4319 yens et Nikon de 1,11% à 2264 yens.

Les gains de la place financière ont cependant été limités par une poursuite du renforcement du yen face au dollar, un mouvement défavorable aux titres des groupes exportateurs japonais: la monnaie nippone valait 110,70 yens au moment de la fermeture, contre 111,32 yens vendredi.

L'euro s'appréciait à l'inverse à 135,31 yens, contre 134,17 yens.