Bonds Europe: recul des taux d’Europe du Sud, la Grèce au plus bas

AWP

1 minutes de lecture

Vers 16h, il n’y avait presque plus d’écart entre le taux d’emprunt à 10 ans de la Grèce, qui évoluait autour de 0,88% et celui de l’Italie à 0,77%.

Le taux souverain à 10 ans de la Grèce continuait de descendre jeudi à des niveaux jamais atteints, dans le sillage d’une glissade en cours des rendements obligataires des pays d’Europe du Sud.

«Les taux continuent de baisser sur le 10 ans grâce au bon environnement pour les obligations de la périphérie en zone euro, lié aux actions de la BCE (programme d’achat d’actifs) et aux fonds du plan européen de relance», indique à l’AFP Antoine Lesné, responsable stratégie et recherche chez SPDR ETF.

Il n’y avait presque plus d’écart entre le taux d’emprunt à 10 ans de la Grèce, qui évoluait autour de 0,88% à 16H00 (14H00 GMT) et celui de l’Italie (0,77%).

Dans le sillage d’une inflexion généralisée des rendements en zone euro, le taux d’intérêt à 10 ans de la Grèce était symboliquement passé sous la barre de 1% en février.

Investir dans la dette grecque a longtemps été considéré comme risqué, la notation de la Grèce étant en catégorie spéculative.

«Les investisseurs ne sont pas dans une perspective de retour imminent d’une crise de la zone euro, bien au contraire. Ils vont chercher ce qu’il reste de rendement sur la dette périphérique», comme la Grèce et l’Italie, observe M. Lesné.

Les dettes grecques et italiennes restent parmi les derniers bastions du rendement des obligations souveraines. Ces emprunts souverains restent positif sur le 10 ans, contrairement aux pays jugés plus solides comme l’Allemagne et la France, qui traitent en territoire négatif depuis 2019 sur des échéances de long terme.

A lire aussi...