Bonds Europe: petite tension sur la dette italienne

AWP

1 minutes de lecture

Fitch a décidé d’abaisser la note du pays. Le spread entre le taux d’emprunt à dix ans de l’Italie et celui de l’Allemagne remonte modérément.

La dette de l’Italie a connu une légère tension mercredi après la décision de l’agence de notation financière Fitch d’abaisser la note du pays, ébranlé par la pandémie.

Comme le reste du marché européen s’est à l’inverse détendu, l’écart (spread) entre le taux d’emprunt à dix ans de l’Italie et celui de l’Allemagne, qui fait référence sur le marché, est remonté, mais très modérément à 225 points de base contre 220 mardi, loin du pic atteint mi-mars à quelque 279.

«L’abaissement (de la note) reflète l’impact significatif de la pandémie de Covid-19 sur l’économie de l’Italie (...) Fitch prévoit une contraction du PIB de 8% en 2020», a affirmé l’agence pour expliquer sa décision de passer la note à BBB-, assortie d’une perspective stable.

Premier bénéficiaire des mesures monétaires, le reste du marché de la dette profite de l’optimisme ambiant avant les deux réunions phare de la semaine, à savoir celle de la Fed qui s’achève dans la soirée et celle de la Banque centrale européenne jeudi.

Le marché ne prévoit aucune annonce sur les taux mais attend fébrilement les perspectives pour l’économie américaine avec des dégâts déjà visibles dans les indicateurs, comme le montre la nette dégradation de la confiance des consommateurs en avril, publiée mardi.

A 18H00 (16H00 GMT), le rendement à dix ans de l’Italie est monté à 1,76% contre 1,74% mardi, à la clôture du marché secondaire où s’échange la dette déjà émise.

Celui de l’Allemagne a reculé à -0,50% contre -0,47%, tout comme celui de la France à -0,04% contre 0,01% et celui de l’Espagne à 0,80% contre 0,84%.

Une petite détente était aussi au rendez-vous pour la dette américaine, dont le taux à dix ans baissait à 0,60% contre 0,61% la veille.

A lire aussi...