Le bénéfice de Erste Group plombé par les provisions

AWP

1 minutes de lecture

Au deuxième trimestre, le banque de détail autrichienne affiché un résultat de 58,9 millions d’euros contre 354,9 millions sur la même période en 2019.

La banque autrichienne Erste Group a annoncé vendredi un plongeon de plus de 80% de son bénéfice net au deuxième trimestre sur un an, lesté notamment par d’importantes provisions pour risques de crédit.

Cette banque de détail implantée en République tchèque, en Slovaquie, en Hongrie, en Roumanie, en Croatie, en Serbie et en Autriche, a affiché un résultat de 58,9 millions d’euros contre 354,9 millions sur la même période en 2019.

Comme tous les établissements bancaires, Erste fait face à une flambée du coût du risque due aux dégâts économiques provoqués par la pandémie. Le groupe autrichien a été contraint de revoir à la hausse ses provisions à hauteur de 613 millions d’euros.

Du fait de la chute de l’activité et de l’envolée du chômage, les particuliers et entreprises risquent d’avoir du mal à rembourser tous les crédits contractés, d’où les pertes occasionnées pour les établissements financiers.

Erste revendique 17 millions de clients et emploie 47.000 salariés.

Le groupe maintient son objectif de distribuer de dividendes au titre des exercices 2019 et 2020, mais entend reporter leur versement au moins jusqu’en janvier 2021, conformément à la recommandation de la Banque centrale européenne.

A lire aussi...