Erste Group: bénéfice porté en 2019 par le marché est-européen

AWP

1 minutes de lecture

Le chiffre d’affaires a progressé de 3,6%, à 245,7 milliards d’euros, et le résultat opérationnel de 8,7%, à 3 milliards d’euros.

La banque autrichienne Erste Group a annoncé vendredi un bénéfice net annuel en baisse, à 1,47 milliard d’euros, pour l’année 2019 mais continue de profiter du contexte toujours dynamique en Europe centrale et orientale, son coeur de marché.

A 247 millions d’euros, le bénéfice net part du groupe est presque divisé par deux au quatrième trimestre, une dépréciation en Slovaquie et un jugement le condamnant pour sa politique en matière de plans épargne-logement en Roumanie ayant eu un impact négatif limité sur son bilan.

Malgré les signes de ralentissement mondial, le développement économique des principaux marchés d’Europe de l’est, les plus dynamiques sur le continent, a continué de soutenir l’activité. Le volume des dépôts et des prêts est en hausse de 7%.

La société reste portée par la baisse de ses provisions pour créances douteuses et par la hausse des demandes de crédit.

Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires a progressé de 3,6%, à 245,7 milliards d’euros, et le résultat opérationnel de 8,7%, à 3 milliards d’euros, selon un communiqué du groupe, diffusé sur son site Internet.

Erste Group, qui revendique 17 millions de clients et emploie 47.000 salariés, se dit confiant dans ses perspectives de croissance pour les mois à venir, après avoir enregistré le meilleur résultat de son histoire en 2018, à l’occasion de son bicentenaire.

Le groupe étudie une implantation en Pologne, un grand marché dont il est pour le moment absent. Il se positionne aussi sur le rachat d’établissements en République tchèque.

Vendredi après-midi, Erste Group perdait 2,6% à la Bourse de Vienne, dans un marché en baisse de 2,06% face à l’épidémie du nouveau coronavirus. Dans la matinée, il affichait un recul de 5% par rapport à la clôture de la veille.

A lire aussi...