Erste Group: le bénéfice trimestriel chute à cause de la Roumanie

AWP

1 minutes de lecture

Le profit net recule de près de 20% à 355 millions d’euros au deuxième trimestre. L’action fléchit.

La banque autrichienne Erste Group a annoncé mercredi une baisse de 19% de son bénéfice net à 355 millions d’euros au deuxième trimestre en raison d’effets exceptionnels liés à une décision de justice en Roumanie.

Bien qu’inférieure aux attentes des analystes, cette baisse a été sanctionnée par la Bourse de Vienne, où l’action Erste Group reculait de 3,22% à 32,13 euros en fin de matinée, dans un marché atone.

La société a provisionné au deuxième trimestre une charge exceptionnelle de 150,8 millions d’euros en raison d’un jugement la condamnant pour sa politique en matière de plans épargne-logement en Roumanie.

Elle a toutefois souligné mercredi avoir enregistré une hausse continue de son activité, dans un contexte toujours très dynamique en Europe centrale et orientale, son coeur de marché.

Le total de bilan a ainsi progressé de 8% à 248 milliards d’euros, pour un résultat opérationnel en hausse de 11,2% à 791 millions. Son PDG, Andreas Treichl, a confirmé mercredi l’objectif d’une progression du résultat net de la société pour l’exercice en cours.

Banque de détail implantée en République tchèque, en Slovaquie, en Hongrie, en Roumanie, en Croatie, en Serbie et en Autriche, Erste Bank table sur un taux de croissance économique de 3% cette année dans la région, où le taux de créances douteuses est tombé à 2,8%.

Erste Group avait affiché au premier trimestre un bénéfice net en hausse de 12,2% à 377 millions d’euros. La société avait réalisé en 2018 le meilleur résultat net de son histoire, à 1,79 milliard d’euros.

A lire aussi...