BBVA: perte nette de 1,8 milliards d’euros au premier trimestre

AWP

1 minutes de lecture

La banque a inscrit dans ses comptes une détérioration de son fonds de commerce américain de deux milliards d’euros.

La deuxième banque espagnole BBVA a publié jeudi une perte nette de près de 1,8 milliard d’euros au premier trimestre, due à l’impact de la pandémie de nouveau coronavirus, en particulier aux Etats-Unis où elle est très présente.

La banque a inscrit dans ses comptes une détérioration de son fonds de commerce américain de deux milliards d’euros, accusant «l’impact négatif de l’actualisation du scénario macroéconomique en raison de la pandémie de Covid-19», explique le rapport financier.

Cette détérioration n’affecte «ni la solvabilité, ni la liquidité du groupe BBVA», assure la banque.

Le taux de fonds propres durs CET1 fully-loaded, l’un des indicateurs mesurant la solidité financière de la banque, est toutefois descendu à 10,8% contre 11,7% fin décembre.

BBVA a également procédé à des détériorations d’actifs financiers pour un montant total de 1,4 milliard d’euros, là aussi en raison de l’impact de la pandémie sur les perspectives macroéconomiques.

Sans la détérioration du fonds de commerce américain, le résultat net aurait atteint 292 millions d’euros, en chute de 75% par rapport au premier trimestre 2019, précise la banque.

Le groupe «ne réalisera aucun paiement de dividendes pour l’exercice 2020», suivant ainsi les recommandations de la Banque centrale européenne (BCE).