BBVA: bénéfice trimestriel en hausse grâce à la revente de crédits douteux

AWP

1 minutes de lecture

BBVA souligne «l’impact positif» de la revente d’un portefeuille de crédits d’une valeur évaluée à 1,49 milliard d’euros au Canada Pension Plan Investment Board.

La deuxième banque espagnole BBVA a vu son bénéfice net augmenter de 2,6% au 2e trimestre, principalement grâce à la revente de crédits immobiliers douteux à un fonds de pension canadien.

Le résultat net atteint près de 1,28 milliard d’euros, proche des attentes des analystes interrogés par le fournisseur d’informations financières Factset.

BBVA souligne «l’impact positif» – avec un apport de 130 millions d’euros – de la revente d’un portefeuille de crédits d’une valeur évaluée à 1,49 milliard d’euros au Canada Pension Plan Investment Board.

Annoncée en décembre, cette vente a été concrétisée au second trimestre. BBVA avait alors expliqué qu’il s’agissait «en majeure partie de crédits immobiliers douteux et impayés».

Le produit net bancaire, équivalent du chiffre d’affaires de la banque, a augmenté de 6% à 4,6 milliards d’euros.

Pour l’ensemble du premier semestre, le bénéfice net subit un recul de 3,7% à 2,4 milliards d’euros en raison de détériorations d’actifs aux Etats-Unis et en Turquie au premier trimestre.

Sur cette période, le produit net bancaire a augmenté de 4,6% à 8,9 milliards d’euros.

Au premier semestre, le Mexique a fourni 42% du bénéfice net et l’Espagne environ un quart.

Le taux de créances douteuses, des prêts susceptibles de ne pas être remboursés, s’est légèrement réduit à 3,8% contre 3,9% fin mars, soit «le niveau le plus bas depuis septembre 2009» selon BBVA.

Fin juin, BBVA employait 126’000 personnes environ à travers le monde.

A lire aussi...