Les Bourses européennes marquent une pause

AWP

1 minutes de lecture

Les investisseurs européennes s’interrogent sur le commerce. L’Eurostoxx fléchit de 0,19%.

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé vendredi, s’interrogeant sur les relations commerciales sino-américaines à l’issue d’une semaine dynamique, portée par l’espoir d’une résolution du conflit.

«Le marché s’offre une respiration», a relevé auprès de l’AFP Mickaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale à Oddo BHF Securities.

«Il y a en outre une petite hésitation au sujet des relations commerciales sino-américaines et de la volonté des deux pays de vraiment conclure un accord», a-t-il ajouté.

Après une série de signaux annonciateurs d’une détente commerciale, le président américain, Donald Trump, a refusé vendredi une suppression «totale» des tarifs douaniers punitifs contre Pékin.

Donald Trump a également assuré que tout accord avec la Chine serait signé sur le sol américain, alors que des médias avaient évoqué un lieu plus neutre, comme en Europe.

A Wall Street vers 17H25 GMT, les indices se montraient également hésitant. Le Dow Jones Industrial Average lâchait 0,17% tandis que l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, grignotait 0,17% et l’indice élargi S&P 500 optait pour le statu quo (+0,03%).

L’Eurostoxx a perdu 0,19%.

Du côté des valeurs

LES MATIERES PREMIERES FONT GRISE MINE

Les déclarations de Donald Trump ont notamment pesé sur les valeurs minières, dépendantes de la croissance mondiale et des échanges commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine. A Londres, Anglo American a perdu 2,02% à 2.064,50 pence et Rio Tinto 2,92% à 4.206,00 pence.

L’AUTOMOBILE HESITE 

A Paris comme à Berlin, le secteur automobile, en premier ligne face aux menaces de sanctions de Washington contre les voitures européennes, a évolué de façon contrastée.

Volkswagen (-1,39% à 181,68 euros), Daimler (-0,63% à 53,45 euros), Continental (-0,96% à 131,40 euros) mais aussi Renault (-1,48% à 46,75 euros) et Michelin (-0,68% à 116,15 euros) ont perdu du terrain.

A l’inverse, BMW (+0,79% à 75,04 euros) et PSA (+0,50% à 24,12 euros) ont progressé.

EURONEXT DEÇOIT 

Sur la place parisienne, Euronext a été sanctionné (-4,52% à 71,90 euros) par un bénéfice net un peu en-deçà du consensus de marché tandis que son patron a démenti des rumeurs de discussions avec un autre acteur européen du secteur en vue d’un rapprochement.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: -0,02% à 5.889,70 points
Francfort - Dax: -0,46% à 13.228,56 points
Londres - FTSE 100: -0,63% à 7.359,38 points
Milan - FTSE MIB: +0,13% à 23.534,49 points
Madrid - IBEX 35: -0,57% à 9.393,70 points
Lisbonne - PSI 20: +0,16% à 5.304,81 points
Bourse suisse - SMI: -0,17% à 10.309,23 points
Amsterdam - AEX: -0,10% à 596,50 points
Bruxelles - BEL 20: -0,03% à 3.876,94 points