Bourses européennes enthousiastes grâce au commerce international

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx est monté de 1,08%.

Les Bourses européennes ont ouvert dans le vert lundi, entamant la semaine du bon pied à la faveur d’un regain d’optimisme sur les questions commerciales.

Nourrissant cet optimisme, le fait que les «tensions commerciales se sont pas mal évaporées ces derniers jours», a relevé auprès de l’AFP Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Le principal conseiller économique de Donald Trump, Larry Kudlow, a ainsi fait état vendredi «d’énormément de progrès» dans les négociations sur un accord partiel avec la Chine, plus avancé qu’au printemps. Pékin a pour sa part évoqué des «discussions sérieuses et constructives» samedi.

A Wall Street vers 18H30 (17H30 GMT), le Dow Jones Industrial Average prenait 0,35%, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, 0,53% et l’indice élargi S&P 500 0,38%.

L’Eurostoxx est monté de 1,08%.

Du côté des valeurs

LE SECTEUR MINIER GRIMPE

Ces valeurs, très dépendantes de la conjoncture mondiale, ont bénéficié des nouvelles positives sur le commerce.

A Londres, Anglo American a pris 1,79% à 2.080 pence, Antofagasta 0,97% à 898,80 pence, BHP 2,95% à 1.722,80 pence et Rio Tinto 3,02% à 4.294 pence.

Du côté de Paris, ArcelorMittal, Imerys et Eramet ont gagné respectivement 3,92% à 14,58 euros, 3,07% à 36,96 euros et 3,44% à 47,82 euros.

L’AUTOMOBILE ACCELERE

Le secteur automobile a gagné du terrain, profitant des déclarations dimanche du ministre américain du Commerce, Wilbur Ross, selon lesquelles les Etats-Unis pourraient ne pas avoir à imposer des taxes douanières supplémentaires sur les importations de voitures.

A Berlin, l’équipementier Continental est monté de 3,93% à 127,54 euros, le constructeur BMW de 3,11% à 71,60 euros, Volkswagen de 2,91% à 177,72 euros et Daimler de 0,85% à 53,15 euros.

Sur la place parisienne, Peugeot, qui veut former avec Fiat-Chrysler le n°4 mondial du secteur, a grimpé 3,38% à 24,15 euros, Renault étant monté dans une moindre mesure (+0,81% à 47,11 euros).

Les équipementiers Faurecia (+5,91% à 46,60 euros), Valeo (+4,27% à 35,15 euros) et Plastic Omnium (+3,57% à 25,51 euros) n’ont pas été en reste.

LES BANCAIRES PROFITENT DE L’APPETIT POUR LE RISQUE 

A Paris comme à Berlin, le retour de l’appétit pour le risque, qui a entraîné une tension des taux souverains, a aussi profité aux valeurs bancaires.

Côté français, BNP Paribas a gagné 2,71% à 48,45 euros, Société Générale a progressé de 2,73% à 26,57 euros et Crédit Agricole 1,87% à 11,99 euros. A Francfort, Deutsche Bank a pris 3,71% à 6,84 euros et Commerzbank 4,61% à 5,69 euros.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +1,08% à 5.824,30 points
Francfort - Dax: +1,35% à 13.136,28 points
Londres - FTSE 100: +0,92% à 7.369,69 points
Milan - FTSE MIB: +1,64% à 23.311,43 points
Madrid - IBEX 35: +0,95% à 9.416,40 points
Lisbonne - PSI 20: +1,71% à 5.203,39 points
Bourse suisse - SMI : +0,83% à 10.337,07 points
Amsterdam - AEX: +0,82% à 585 55 points
Bruxelles - BEL 20: +0,91 à 3.829,20 points