La chronique des marchés de Vontobel au 11 septembre

Jean Frédéric Nussbaumer, Vontobel

2 minutes de lecture

Nasdaq -0,04%, SPX +0,03%, Dow +0,28%, Russell +1,23%, SOX +0,43%, Eurostoxx +0,11%, SMI -0,39%.

Wall-Street termine sa séance en sprint, les indices Dow Jones et S&P500 (SPX) repassant en territoire positif dans les dix dernières minutes de trading. Les volumes d’échanges sont à nouveau soutenus et il s’en passe des choses dans ce marché. Cela commence avec l’annonce que la Chine aurait accepté d’acheter plus de produits agricoles aux Etats-Unis, afin d’obtenir de meilleures conditions dans les négociations d’un accord commercial entre les deux pays. Et hier Donald Trump est en forme, alors il décide de se séparer de son conseiller à la sécurité John Bolton, considéré comme un dur, notamment envers l’Iran. Cela a pour effet de faire reculer le pétrole mais apporte un soutien certain aux actions. Et dans cette séance riche en nouvelles, la rotation de secteurs observée lundi se poursuit. On continue à se débarrasser des actions dites de croissance ou de momentum pour aller dans les titres de valeur mais aussi dans tout ce qui avait été massivement vendu à découvert (shorté). En parallèle, les investisseurs se délestent massivement de leurs obligations gouvernementales, le rendement de l’emprunt US à 10 ans remontant à 1,72%. La courbe des taux US revient en territoire positif, un sacré facteur de soulagement pour plus d’un intervenant, à suivre. En termes de secteurs, les valeurs liées à la fintech, au nuage (cloud) et aux logiciels souffrent à nouveau alors que l’on recherche les titres des transports, les grands magasins, les composants automobiles et aussi les bancaires, qui célèbrent la remontée des taux obligataires.

Et hier c’est également le jour que tous les geeks de la planète attendent fiévreusement, impatients de découvrir les nouveaux objets de culte qu’Apple va leur vendre à grand frais. En résumé la firme à la pomme annonce l’iPhone 11, qui succédera à l’iPhone XR et sera disponible le 13 septembre à partir de 890 francs suisses. Les iPhone 11 Pro et Pro Max remplacent les XS et XS Max. Ils bénéficient notamment d'un troisième module caméra. L'iPad d'entrée de gamme est revu et corrigé, avec une dalle légèrement plus grande, le support du stylet et l'apparition du smart connector. L'Apple Watch passe en Series 5. Elle dispose d'un écran qui peut rester allumé en permanence et d'une boussole. Apple Arcade débarque le 19 septembre à 5 dollars par mois. Apple TV+ sera lancé le premier novembre, également à 5 dollars par mois. Et ça c’est inquiétant pour Netflix…qui indique immédiatement ne pas être inquiet. Bon, la baisse du titre de 2,16% sur la séance doit être due à autre chose alors. Au-delà des nouveautés, on constate qu’Apple a décidé de ne pas relever le prix de son iPhone et même de baisser celui de certains de ses anciens modèles. C’est probablement bon pour elle car il est peu probable que le nombre de smartphones vendus augmente significativement et la firme de Tim Cook a besoin de clients satisfaits pour continuer à améliorer ses marges. L’action Apple en hausse de 1,18% à la cloche.

La volatilité fait du surplace, l’indice VIX à 15,20, le pétrole aussi, le WTI Light Crude à 57,81 dollars le baril, l’or reste en-dessous des 1500 dollars par once et les monnaies sont stables, la paire euro/dollar à 1,1046. Notons avec un soulagement relatif que le franc se détend contre euro, à 1,0960 ainsi que contre le billet vert, à 0,9920.

Aucun indicateur majeur n'est attendu en Europe aujourd'hui. Aux Etats-Unis, les prix à la production (14h30) précèderont les stocks des grossistes (16h00) et les stocks pétroliers hebdomadaires (16h30).

Volkswagen AG n'est pas intéressé par une entrée au capital de Tesla: «Je n'achèterai pas une participation parce que ce qu'ils font, nous pouvons le faire», déclare le président du directoire du groupe allemand. Ford lance une offensive dans l'électrique en Europe, avec huit modèles en vue. General Electric va céder des titres Baker Hughes, pour passer sous les 50% de détention. Telefonica confirme le lancement d'un plan de départs volontaires pour tous les salariés de plus de 53 ans, qui pourrait aboutir à une réduction de 20% de ses effectifs. L'immobilisation du B737MAX fait chuter les livraisons de Boeing de plus de 40% sur huit mois, à 276 appareils. Charles Schwab va supprimer 600 emplois à cause de l'environnement de taux bas. Mallinckrodt s’envole de 85% à Wall Street après l'annonce de la cession de BioVectra pour 250 millions de dollars.

Cette nuit et ce matin en Asie, les indices traitent majoritairement dans le vert avec Tokyo qui progresse de 1,6% à la cloche. Hong-Kong gagne 1,67% et Shanghai boude la fête en reculant de 0,23%. Notons que le phénomène de rotation de secteurs débute également en Asie. On vend les meilleures performances pour acheter les pires. Et pour mémoire, les meilleures progressions de cette année sont à chercher en Nouvelle Zélande, en Australie et à Shanghai alors que les pires se situent à Hong-Kong et en Corée du Sud. D’ailleurs l’indice Shanghai Composite montre des signes de «buy exhaustion», tout comme son cousin le SPX d’ailleurs. Une consolidations ces prochaines séances ne serait donc pas surprenante.