La chronique des marchés de Vontobel au 3 septembre

Jean Frédéric Nussbaumer, Vontobel

2 minutes de lecture

Wall-Street fermée, Eurostoxx +0,17%, SMI +0,29%.

Wall-Street reste fermée pour le Labor Day. En son absence, les indices européens manquent d’inspiration et clôturent relativement inchangés, à l’exception de Londres qui gagne 1%.  Le pétrole recule, le WTI Light Crude à 54,80 dollars le baril, l’or se maintient à 1530 dollars par once et le rendement de l’emprunt US à 10 ans reste à 1,50%. Le dollar reste demandé, l’indice Dollar Index DXY en forte progression à 99,30, attendons-nous à quelque tweets passionnés aux alentours de 13-14h heure de Genève. La toile de fond est inchangée sur les marchés financiers. La Chine et les Etats-Unis continuent à souffler le chaud et le froid sur leurs relations commerciales, en donnant l’impression que le premier qui donnera un signal de détente sera perçu comme le perdant du cycle en cours. Aux dernières nouvelles, une rencontre entre représentants des deux pays reste possible en septembre – c’est ce qui était prévu avant que les relations ne redeviennent glaciales – mais force est de constater que l’enthousiasme n’est pas débordant chez les protagonistes.
 
Au Royaume-Uni, Boris Johnson craint que le Parlement ne vote aujourd’hui un texte interdisant un Brexit sans accord. La menace existe, si des Conservateurs frondeurs se joignent aux Travaillistes. Le Premier ministre a menacé les députés de son parti qui seraient tentés de voter ce texte d’une exclusion. Il se serait dit prêt à organiser des élections anticipées le 14 octobre s’il devait être mis en minorité. La tension est à son comble à Londres. Du coup la Livre Sterling baisse encore plus et traite à 1,1988 contre dollar. En Italie, Giuseppe Conte, qui devrait garder les rênes de l’exécutif, a demandé aux membres du Mouvement 5 Etoiles d’apporter leur soutien à la formation d’une coalition avec le Parti démocrate de centre gauche. Les adhérents du M5S doivent voter ce mardi sur internet pour ou contre le nouvel attelage. 
 
Cette nuit et ce matin en Asie, les indices traitent en ordre dispersé avec Tokyo qui clôture à l’équilibre, Hong-Kong qui recule de 0,2% et Shanghai qui progresse de 0,1%. Les marchés européens ouvrent à l’équilibre alors que le future SPX recule quelque peu. 
 
Après l’indice des prix à la production en Europe (11h00), les principales données sont attendues aux Etats-Unis : PMI manufacturier (15h45) suivi de l’ISM manufacturier et des dépenses de construction (16h00). Ce matin, la banque centrale australienne (RBA) a laissé son principal taux directeur à 1%, comme le prévoyait une très grande majorité d’économistes.
 
Le PDG d’Aramco et ministre de l’énergie Khaled al-Falih va laisser son poste aux commandes du géant pétrolier saoudien à Yassir al-Roumayyan, qui présidait jusque-là le fonds souverain du royaume, une décision prise en vue du serpent de mer de l’introduction en bourse d’une part minoritaire du capital. Xiaomi va racheter 1,5 milliard de dollars de ses propres actions. La procédure judiciaire démarre en Australie pour Deutsche Bank, Citigroup et Australia and New Zealand Banking Group (ANZ), soupçonnées de cartel. Les acteurs du marché des camions aux Etats-Unis (Daimler, Volvo, Navistar) souffrent de baisses de commandes liées aux tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis. AstraZeneca au sommet en bourse après des données encourageantes pour Farxiga, un traitement contre le diabète qui pourrait être efficace contre les problèmes cardiaques.