Euronext fait mieux que prévu en termes de chiffre d’affaires

AWP

1 minutes de lecture

Le chiffre d’affaires annuel du groupe de Stéphane Boujnah s’est établi à 615 millions contre 532,3 en 2017, dépassant les attentes des analystes.

L’opérateur boursier européen Euronext a vu son bénéfice net reculer de 10,5% en 2018, affecté par des dépenses exceptionnelles, affichant toutefois un chiffre d’affaires en hausse de 15,5%, a-t-il annoncé jeudi.

Le bénéfice net du groupe, inférieur aux attentes, a atteint 216 millions d’euros l’an passé contre 241,3 millions en 2017, a détaillé Euronext dans un communiqué. Le consensus des analystes compilé par le fournisseur de données financières Factset tablait sur 231,2 millions d’euros et celui de Bloomberg sur 225,75 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires s’est établi à 615 millions contre 532,3 en 2017, dépassant les attentes (612,7 millions attendus selon Factset et 610,2 millions selon Bloomberg).

Après une «performance solide en 2018», le groupe a «atteint avec un an d’avance la majorité de ses objectifs pour 2019», a affirmé Stéphane Boujnah, le directeur général d’Euronext, lors d’une conférence téléphonique.

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) a aussi fait un bond à 354,3 millions d’euros (+19% sur un an), là où le consensus Factset tablait sur 355,5 millions et Bloomberg sur 354,4 millions.

La marge d’Ebitda s’est améliorée à 57,6% du chiffre d’affaires contre 55,9% en 2017, a précisé l’opérateur boursier.

M. Boujnah a également réitéré «sa confiance et sa détermination», dans l’opération de rachat de la Bourse d’Olso.

L’opérateur boursier paneuropéen Euronext, qui a déjà sécurisé la majorité des actionnaires, a fait monter les enchères lundi face au Nasdaq, proposant 70 millions d’euros supplémentaires pour s’offrir l’opérateur nordique, même si la direction de la place norvégienne continue à préférer le giron américain.