Euronext profite de la hausse de toutes ses activités

AWP

1 minutes de lecture

Le bénéfice net de l’opérateur boursier européen est ressorti à 50,5 millions d’euros entre juillet et septembre, un chiffre inférieur à celui attendu par le consensus d’analystes.

L’opérateur boursier européen Euronext a vu son bénéfice net bondir de 31,6% au troisième trimestre, profitant d’une hausse de l’ensemble de ses activités et d’une politique de réduction de coûts, selon un communiqué publié lundi.

Le bénéfice net d’Euronext est ressorti à 50,5 millions d’euros entre juillet et septembre, un chiffre inférieur à celui attendu par le consensus d’analystes établi par Factset (54,2 millions d’euros).

Il a été tiré par «une solide performance opérationnelle, une discipline en matière de coût et a été affecté par 8,8 millions d’euros d’éléments exceptionnels» explique le communiqué du groupe.

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) s’est établi à 87,8 millions d’euros (+26,4% sur un an), soit au-dessus du consensus donné par Factset (84,3 millions d’euros).

La marge d’Ebitda s’est améliorée à 58,2% du chiffre d’affaires contre 53,9% en 2017, précise l’opérateur boursier.

Le chiffre d’affaires d’Euronext a bondi de 17,2% à 150,9 millions d’euros, s’établissant également au-dessus des attentes (147,9 millions d’euros).

L’opérateur boursier a notamment profité d’une «solide performance» de l’ensemble de ses activités, indique le communiqué du groupe.

Il a également bénéficié de la consolidation de la Bourse de Dublin et de l’entreprise technologique FastMatch.

L’opérateur boursier avait annoncé la finalisation du rachat de la Bourse de Dublin fin mars, pour un montant de 137 millions d’euros. Elle a ainsi rejoint Euronext aux côté des places de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne.