Nombre d’informations positives déjà intégrées dans les prix du marché

Beat Thoma, Fisch Asset Management

1 minutes de lecture

La perspective de la découverte de vaccins efficaces contre le COVID-19 dès le quatrième trimestre de cette année offre un soutien supplémentaire.

Les marchés mondiaux des actions et du crédit continuent d’évoluer largement sous l’influence positive de la politique monétaire expansionniste des banques centrales. Mais compte tenu de la lenteur relative du rebond de l’économie, le fossé se creuse entre les valorisations des titres et l'évolution des fondamentaux. De nombreuses informations et anticipations positives sont déjà intégrées aux prix du marché. Toutefois, nous ne sommes pas en présence d'une véritable bulle, même si secteurs tels que les technologies de l’information et les logiciels affichent des valorisations très élevées. Globalement, le marché continue d’être soutenu par la combinaison de politiques monétaires expansionnistes avec le rebond intact de l’économie. Les mesures de relance budgétaire restent importantes dans l’ensemble du monde, et devraient être prolongées également aux Etats-Unis.

L’essoufflement de la dynamique monétaire pourrait contribuer à une stabilisation
du dollar à moyen terme, et atténuer ainsi d'éventuels risques d'inflation.

A noter le déclin de la dynamique monétaire: les masses monétaires M1 et M2 stagnent à un niveau élevé et les bilans de la Fed et de la BCE ont cessé de s’accroître. Cependant, la situation n’est pas problématique pour les marchés en l’absence de réduction de ces bilans ou des différentes masses monétaires. Ce qui n’est pas à l'ordre du jour pour l’instant. De plus, il est probable qu’un nouvel accès d’instabilité sur les marchés ou d’affaiblissement de la conjoncture serait immédiatement contré par de nouvelles injections de liquidités. L’essoufflement de la dynamique monétaire pourrait par ailleurs contribuer à une stabilisation du dollar américain à moyen terme, et atténuer ainsi d'éventuels risques d'inflation.

La perspective de la découverte de vaccins efficaces contre le COVID-19 dès le quatrième trimestre de cette année offre un soutien supplémentaire aux marchés. Plusieurs projets de vaccins arrivent actuellement dans la phase 3 des essais cliniques avec des résultats prometteurs en termes de formation d’anticorps. L’Inde est déjà en train de mettre en place de vastes campagnes de vaccination et produit chaque mois 50 millions de doses du vaccin issu de la collaboration de l’Université d’Oxford et AstraZeneca. La Russie et la Chine annoncent également le lancement imminent de leurs campagnes de vaccination. Un vaccin efficace pourrait avoir des effets très positifs sur certains secteurs extrêmement affectés par le COVID-19 (tourisme, transport aérien, loisirs). Mais l’impact sur le reste du marché sera certainement moins fort, car le rebond de l’économie dans son ensemble devrait se poursuivre même sans vaccin.

A lire aussi...