Une certaine sécurité en période d'incertitude

Beat Thoma, Fisch Asset Management

1 minutes de lecture

Le brouillard s'est quelque peu dissipé dans le contexte actuel et les prévisions semblent plus fiables.

La visibilité des développements économiques futurs reste bonne. La raison principale est le déroulement de l'épidémie de Covid-19, qui semble suivre le «modèle chinois». Cela apporte une certaine sécurité en des temps encore assez incertains. Bien que divers indicateurs, tels que le prix du cuivre et les données sur le marché du travail, aient bien fonctionné au plus fort de la crise en Europe, le brouillard s'est quelque peu dissipé dans le contexte actuel et les prévisions semblent plus fiables. Nous sommes actuellement prudemment positifs et positionnons nos portefeuilles de manière neutre en termes d'exposition au risque.

Outre la clarté croissante des tendances, les politiques des banques centrales de la BCE et de la Fed parlent en faveur d'un nouvel apaisement des marchés financiers. La sagesse bien connue des investisseurs, qui consiste à «ne jamais combattre la Fed», s'avère correcte à l'heure actuelle. La surabondance d'argent et la force fondamentale des marchés financiers constituent une bonne base du point de vue d'un investisseur. Néanmoins, il est important de ne pas perdre de vue les risques. D'une part, on ne peut pas exclure une deuxième vague d'épidémies avec un nouveau verrouillage. D'autre part, il y a le danger que la Réserve fédérale américaine doive lever le pied de l'accélérateur et freiner l'approvisionnement en liquidités si l'économie se développe en conséquence. Ici, une correction technique, voire forte, des marchés ne serait pas surprenante.

Comme les marchés des actions et des obligations de sociétés ont déjà connu une reprise impressionnante, nous pensons que les obligations convertibles figurent actuellement parmi les alternatives les plus attrayantes. Dans cet environnement exigeant, les décisions relatives au timing du marché, en particulier, sont très difficiles à prendre. Les obligations convertibles enlèvent cette décision à l'investisseur, car elles s'accélèrent lorsque le marché boursier monte - un peu comme l'achat d'actions dans une tendance à la hausse. Si, en revanche, le marché boursier baisse, leur risque diminue et ils se rapprochent du plancher obligataire, c'est-à-dire de la valeur de l'obligation. Cet effet de temporisation automatique est toujours précieux, mais il est idéal en période de volatilité.

A lire aussi...