USA: les ventes de détail augmentent comme prévu en avril

AWP

1 minutes de lecture

L’indice des ventes des détaillants et restaurants a progressé de 0,3%, tirés notamment par les ventes d’essence.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont augmenté comme prévu en avril, tirées notamment par les ventes d’essence, selon les statistiques du département du Commerce publiées mardi.

L’indice des ventes des détaillants et restaurants a progressé de 0,3%, en données corrigées des variations saisonnières, conforme aux attentes des analystes.

Sur un an, les ventes au détail, qui en avril ont représenté 497,559 milliards de dollars, sont en progrès de 4,7%.

En mars, ces ventes avaient progressé de 0,8%, selon les chiffres révisés du département du Commerce.

Hors automobiles, la progression en avril est également de 0,3% comme s’y attendaient également les analystes économiques.

Les ventes d’essence ont avancé de 0,8% avec la hausse des prix à la pompe et les ventes de meubles de 0,8% également.

Les ventes d’automobiles ont avancé de 0,1% alors que celles de matériel électronique ont baissé de -0,1% et celles de produits de soin et de santé de -0,4%.

Les ventes en ligne se montrent toujours dynamiques, avançant de 0,6% en avril et de 9,6% sur douze mois.

Les chiffres des ventes de détail donnent une première idée de l’évolution des dépenses de consommation des ménages, moteur traditionnel de la croissance américaine. Mais cet indicateur ne fournit qu’une information partielle, dans la mesure où les Américains consomment bien davantage de services.

 

Fort rebond de l’activité en mai dans la région de New York
L’activité manufacturière dans la région de New York s’est inscrite en forte hausse en mai, bien plus fortement que ne s’y attendaient les analystes, selon l’indice Empire State publié mardi par l’antenne de New York de la Banque centrale américaine (Fed).
L’indice s’est hissé à 20,1 points en mai, contre 15,8 points en avril (+4,3 points), indiquant que l’économie a progressé à un rythme plus rapide le mois dernier. Les analystes s’attendaient à 15 points.
L’indice des nouvelles commandes a gagné 7 points à 16 points, et celui des livraisons a atteint 19,1 points (+1,6 point).
Les indicateurs du marché de l’emploi ont également affiché des progressions avec celui du nombre d’employés atteignant 8,7 points (+2,7 points).
Les indices des prix payés (54 points) comme facturés (23 points) sont restés, quant à eux, à des niveaux élevés. La Fed note même que le niveau des prix payés est le plus élevé de ces dernières années.
L’optimisme des entreprises sur l’activité des six prochains mois s’est en outre nettement amélioré, l’indice des futures conditions d’affaires gagnant 12,8 points pour atteindre 31,1 points.
L’antenne de New York relativise toutefois ce rebond, soulignant que celui-ci intervient après une forte dégradation en avril et que le niveau atteint reste nettement inférieur aux 40 points enregistrés une bonne partie de l’année dernière. Pour autant, l’indice de l’emploi est attendu en progression pour les six prochains mois.
L’activité de l’industrie manufacturière de la région de New York est considérée comme un baromètre du reste du pays.

A lire aussi...