USA: la production industrielle sous les attentes à cause du froid

AWP

1 minutes de lecture

La Fed annonce un recul de 2,2% en février par rapport à janvier, alors que les analystes tablaient sur une baisse de seulement 0,6%.

La production industrielle aux Etats-Unis a reculé bien plus que prévu en février, à cause de la vague de froid polaire et des chutes de neige qui ont paralysé une partie du pays, endommageant certaines usines.

La baisse a été de 2,2% par rapport à janvier, bien plus que le recul de 0,6% attendu par les analystes, selon les données publiées mardi par la Banque centrale américaine (Fed).

Le niveau reste également bien plus faible qu’avant la crise, puisque sur un an, la baisse est de 4,2%.

«Les intempéries hivernales rigoureuses dans le centre-sud du pays à la mi-février ont été à l’origine de la majeure partie des baisses de la production du mois», a expliqué la Fed dans un communiqué.

«Plus particulièrement, certaines raffineries de pétrole, installations pétrochimiques, et les usines de résine plastique ont été endommagées par le gel et ont été fermées jusqu’à la fin du mois», a-t-elle ajouté.

En excluant les effets des conditions météorologiques hivernales, l’indice de la fabrication aurait chuté d’environ 0,5% et l’indice de l’exploitation minière aurait augmenté de quelque 0,5%.

Une partie du Texas, un Etat plus grand que la France situé dans le sud du pays, a été paralysé pendant plusieurs jours par une vague de froid polaire et de très importantes chutes de neige, privant d’électricité des milliers d’habitants.

Dans le détail, la production manufacturière a baissé de 3,1% - également pénalisée par la pénurie mondiale de semi-conducteurs, qui a coûté un demi-point de production - et la production minière de 5,4%. Ces deux industries restent à des niveaux inférieurs à ceux d’avant la crise (respectivement -4,1% et -15,3% par rapport à février 2020).

Seuls les services d’utilité publique (eau, électricité) ont enregistré une forte croissance, +7,4% par rapport à janvier et +10,1% par rapport à février 2020.

Le taux d’utilisation des capacités industrielles perd 1,7 point à 73,8%, inférieur de 5,8 points à la moyenne calculée entre 1972 et 2020.

A lire aussi...