USA: la production industrielle au plus haut en 5 mois en décembre

AWP

1 minutes de lecture

La production industrielle aux Etats-Unis a enregistré en décembre sa plus forte hausse depuis le mois de juillet.

La production industrielle aux Etats-Unis a enregistré en décembre sa plus forte hausse depuis le mois de juillet en raison de la demande plus forte en chauffage avec l’arrivée de l’hiver, mais reste inférieure aux niveaux d’avant la pandémie.

Elle a grimpé de 1,6% en décembre par rapport à novembre mais reste inférieure de 3,6% à son niveau de décembre 2019, et de 3,3% à celui de février 2020, avant que la pandémie de Covid-19 ne mette un coup d’arrêt brutal à l’activité économique, selon les données publiées vendredi par la Banque centrale américaine (Fed).

Le rebond de décembre est bien plus élevé que la petite hausse de 0,4% qui était attendue par les analystes.

Le taux d’utilisation des capacités industrielles continue de s’améliorer pour atteindre 74,5%, contre 73,4% en novembre. Cela reste néanmoins inférieur de 5,3 points à la moyenne calculée entre 1972 et 2019.

La production a été particulièrement élevée pour les services d’utilité publique (eau, électricité), en hausse de 6,2% par rapport à novembre, en raison d’»un rebond de la demande en chauffage après des températures inhabituellement élevées en novembre», détaille la Fed.

La production manufacturière progresse elle de 0,9%, et la production minière et pétrolière augmente de 1,6%.

Sur l’ensemble du quatrième trimestre toutefois, la hausse est de 8,4% par rapport au quatrième trimestre 2019.

«La production industrielle termine 2020 sur une note forte», relève Oren Klachkin, analyste pour Oxford Economics, ajoutant que le plan de relance présenté par Joe Biden «fournirait un coup de pouce indispensable à la reprise ralentie au début de 2021», sous réserve qu’il soit adopté par le Congrès.

Le président élu, qui doit prendre ses fonctions à la Maison Blanche le 20 janvier, a présenté jeudi un nouveau vaste plan d’urgence de 1.900 milliards de dollars, qu’il espère faire adopter très rapidement par le Congrès.

A plus long terme toutefois, le vaccin contre le Covid-19 devrait, selon Oren Klachkin, n’être pas une si bonne nouvelle pour l’industrie, en «(déplaçant) les dépenses de consommation vers les services, atténuant la demande de biens de consommation et pesant sur l’activité industrielle».
 

A lire aussi...