Sombres perspectives pour le marché suisse du travail selon le KOF

Communiqué, KOF

1 minutes de lecture

L’indicateur KOF de l’emploi présente en octobre une valeur de -7,1 points. Il dépasse certes ainsi sa chute historique (-20,5 points) du deuxième trimestre 2020.

L’indicateur KOF de l’emploi poursuit son redressement après la chute historique du deuxième trimestre 2020. Avec une valeur de -7,1 points, l’indicateur reste toutefois nettement négatif. Les entreprises sont particulièrement pessimistes dans l’hôtellerie, le commerce de gros et l’industrie.

L’indicateur KOF de l’emploi présente en octobre une valeur de -7,1 points. Il dépasse certes ainsi sa chute historique (-20,5 points) du deuxième trimestre 2020 et progresse légèrement par rapport au troisième trimestre 2020 (-11,7 points, révision de -12,9). Néanmoins, il est encore trop tôt pour lever l’alerte car l’indicateur demeure nettement dans le négatif. Il y a donc toujours davantage d’entreprises qui entendent supprimer des emplois que d’entreprises désireuses d’en créer. Nul ne sait par ailleurs si le redressement de l’indicateur se poursuivra dans les prochains mois. En effet, une bonne partie des entreprises ont fait part de leur appréciation de la situation durant la première moitié d’octobre, c’est-à-dire avant le récent durcissement des mesures liées à la pandémie de coronavirus.

Indicateur de l’hôtellerie nettement négatif

Les différences sont très marquées entre les secteurs d’activité. Malgré un léger redressement, l’hôtellerie enregistre la valeur de loin la plus basse de tous les secteurs (-25,4 points). Bon nombre d’entreprises de ce secteur envisagent des suppressions d’emploi dans les trois prochains mois. La situation est également mauvaise chez les grossistes (-13,8 points) et dans l’industrie de transformation (-13,6 points). Dans ce dernier secteur, les attentes évoluent actuellement au niveau du choc monétaire de 2015. À l’inverse, la majorité des compagnies d’assurance prévoient des créations d’emplois. Chez les autres prestataires de services, l’indicateur avoisine zéro.

L’indicateur de l’emploi se calcule à partir des enquêtes conjoncturelles menées chaque trimestre par le KOF. Les évaluations de ce trimestre se fondent sur les réponses de plus de 4500 entreprises, interrogées en octobre au sujet de leurs plannings d’embauche et de leurs attentes en matière d’emploi. Les résultats des enquêtes suggèrent que la pandémie de COVID-19 entraînera une nouvelle réduction de l’emploi au cours des prochaines semaines.

A lire aussi...