OCDE: le taux de chômage baisse en août 2020

Communiqué, OCDE

1 minutes de lecture

Le taux de chômage de l’OCDE baisse à 7,4% en août 2020, mais reste 2,2 points de pourcentage plus élevé qu’en février 2020.

Le taux de chômage de la zone OCDE a baissé de 0,6 point de pourcentage en août, à 7,4%, mais restait 2,2 points de pourcentage au-dessus du niveau observé en février, avant que la pandémie de COVID-19 ne touche le marché du travail. 48,4 millions de personnes était au chômage dans la zone OCDE, 13,5 millions de plus qu’en février.

Les baisses récentes du taux de chômage de l’OCDE doivent être interprétées avec prudence, étant donné qu’elles reflètent en grande partie le retour au travail de personnes en mise à pied temporaire aux États-Unis et au Canada, où elles sont comptées comme étant au chômage1.

Dans la zone euro, où les personnes en mise à pied temporaire ne sont pas incluses dans les statistiques du chômage, le taux de chômage continuait d’augmenter (à 8,1% en août, contre 8,0% en juillet), avec des hausses de 0,3 point de pourcentage ou plus en France (à 7,5%), en Lituanie (à 9,6%) et en Espagne (à 16,2%).

Au Canada et aux États-Unis, les taux de chômage phares ont continué de baisser avec le retour au travail de personnes en mise à pied temporaire. En août, le taux de chômage a baissé de 0,7 point de pourcentage, à 10,2%, au Canada et de 1,8 points de pourcentage, à 8,4%, aux États-Unis. En septembre, le taux de chômage a continué de baisser au Canada (à 9,0%) et aux États-Unis (à 7,9%). Cependant, en excluant les mises à pied temporaires des statistiques du chômage, une tendance à la hausse du chômage depuis le début de la pandémie, similaire à celle enregistrée dans la plupart des autres pays est observée. Sur cette base, les taux de chômage étaient plus élevés de 3,9 et 1,6 points de pourcentage2 au Canada et aux États-Unis en août, par rapport à février.

En août, au Japon, le taux de chômage augmentait à 3,0%, contre 2,9% en juillet, mais il diminuait de 0,2 point de pourcentage au Mexique (à 5,0%) et de 0,7 point de pourcentage ou plus en Australie (à 6,8%), en Colombie (à 17,5%) et en Corée (à 3,2%).

 

1 Pour le Canada et les États-Unis, le traitement statistique des personnes en mise à pied temporaire est différent des autres pays. Voir la note page suivante sur les divergences dans les statistiques d’emploi et de chômage pendant la crise du Covid-19.
2 Estimations de l’OCDE.

A lire aussi...