L’Indonésie rachète 20% de Vale Indonesia

AWP

1 minutes de lecture

La transaction de près de 400 millions permet à Jakarta de resserrer son contrôle sur les ressources minières du pays.

Le holding minier indonésien MIND ID (ex-Inalum) va racheter 20% de Vale Indonesia, l’un des principaux producteurs de nickel du pays, pour 389 millions de dollars, auprès du géant brésilien Vale et de son partenaire japonais Sumimoto.

Cette transaction permet à Jakarta de resserrer son contrôle sur les ressources minières de l’Indonésie.

Un accord de principe sur l’opération avait été annoncé et MIND ID en dévoile à présent les termes financiers dans un communiqué.

MIND ID rachètera 14,9% des titres de Vale Indonesia auprès de Vale et 5,1% auprès de Sumitomo Metal Mining (SMM) pour 5,52 milliards de roupies (389 millions de dollars au cours actuel), selon l’accord conclu.

«La signature de cet accord d’achat d’actions est le premier pas vers un accord de partenariat de long terme» entre les trois groupes, indique le holding indonésien.

Vale a indiqué dans un communiqué distinct qu’il comptait recevoir 290 millions de dollars pour sa participation.

Les groupes brésilien et japonais ont été motivés en premier lieu par une contrainte réglementaire qui les oblige à baisser leur participation progressivement sous 49% dans un groupe indonésien au bout de 10 ans d’opérations.

Vale va voir sa participation dans Vale Indonesia descendre à 44,3%, celle de Sumimoto à 15%, tandis que MIND ID détiendra 20%, le reste étant coté en Bourse.

Le gouvernement indonésien a créé un nouveau holding minier, MIND ID, sur la base de la compagnie publique Inalum, pour regrouper des actifs dans le secteur minier.

MIND ID contrôle également 51% de la mine d’or et de cuivre géante de Grasberg en Papouasie après un accord l’an dernier avec le groupe américain Freeport-McMoRan qui reste l’opérateur du projet.

A lire aussi...