Allemagne: le moral des investisseurs au plus bas depuis 6 ans

AWP

1 minutes de lecture

Plombé par les tensions commerciales, l’indice du ZEW poursuit sa chute à -24,7 points en juillet.

Le moral des investisseurs allemands a plongé en juillet à son plus bas depuis août 2012, ressortant à -24,7 points, plombé par les tensions commerciales internationales, selon le baromètre de l’institut ZEW publié mardi.

Cet indicateur particulièrement instable continue sa chute, après avoir atteint -16,1 points en juin et -8,2 points en mai et en avril. Le chiffre du mois de juillet est inférieur au pronostic des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur un recul à -19,4 points.

«La période du sondage est marquée par de grands facteurs d’incertitude politique, et notamment la crainte d’une escalade du conflit commercial international avec les Etats-Unis pèse sur les attentes», commente Achim Wambach, président du ZEW.

L’Union européenne a lancé fin juin sa contre-offensive dans le conflit commercial qui l’oppose à Donald Trump, en imposant des droits de douane additionnels sur des dizaines de produits américains, comme les jeans, le bourbon ou les motos.

Ces nouvelles taxes se veulent la réponse des Européens aux taxes de 25% sur l’acier et de 10% sur l’aluminium imposées par les Etats-Unis à la plupart des pays du monde, dont certains de ses alliés.

Les Etats-Unis ont également imposé la semaine dernière des droits de douane sur des marchandises chinoises d’une valeur estimée à 34 milliards d’euros, dont des automobiles et des composants d’avions, accusant la Chine de «vol de propriété intellectuelle» et de «concurrence déloyale».

Pékin a aussitôt annoncé des mesures de rétorsion, avec des hausses de droits de douane de l’ordre de 25% sur quelque 540 produits, reprochant à Washington d’avoir déclenché «la plus grande guerre commerciale de l’histoire économique».

Tandis que le baromètre ZEW concernant les attentes se maintient très en dessous de la moyenne de long terme établie à +23,2 points, la confiance des investisseurs en ce qui concerne la «situation conjoncturelle» a également chuté à 72,4 points, après 80,6 en juin.

Les analystes de Factset tablaient sur un score de 78,2 points en juillet.

«Après une série d’indicateurs encourageants et positifs, l’index ZEW montre qu’au moins les investisseurs ne croient pas encore en un rebond de l’économie allemande» en raison notamment des tensions politiques, commente Carsten Brzeski, économiste chez ING.

A lire aussi...