Allemagne: le moral des consommateurs s’améliore en mars

AWP

1 minutes de lecture

L’indice devrait remonter à -12,9 points, en hausse de 2,6 points par rapport à sa valeur de février, révisée à -15,5 points par l’institut GFK.

Le moral des consommateurs allemands devrait s’améliorer en mars, après avoir plongé ces derniers mois en raison des restrictions contre la pandémie de Covid-19 dans le pays, selon le baromètre GFK publié jeudi.

L’indice devrait remonter à -12,9 points, en hausse de 2,6 points par rapport à sa valeur de février, révisée à -15,5 points par l’institut GFK.

Cet indicateur, considéré comme un révélateur important de la conjoncture économique allemande, connaît sa première hausse depuis octobre.

L’indice GFK avait fortement chuté à partir de novembre en raison des mesures imposées par le gouvernement allemand pour endiguer la seconde vague de Covid-19.

Les restaurants, bars, cafés, et lieux de loisirs et de culture, puis les commerces jugés non essentiels ont été fermés par Berlin, plombant la consommation dans la première économie de la zone euro.

Désormais, «les consommateurs se remettent du choc : la récente baisse des chiffres d’infection et les campagnes de vaccination offrent l’espoir d’un allégement des mesures de restriction», commente Rolf Bürkl, expert pour le GFK, cité dans le communiqué.

En février, les attentes des consommateurs en terme de revenus, une composante du baromètre, ont augmenté de 9,4 points, à 6,5 points.

«Une reprise pérenne [des indices] n’aura lieu que si il est mis fin aux mesures dures de confinement», prévient toutefois le GFK.

Or, les restrictions ont été prolongées jusqu’au 7 mars, et aucun calendrier de réouverture n’a pour l’instant été déterminé par le gouvernement allemand.

Les consommateurs sont néanmoins confiants quant à la conjoncture économique globale, dont l’indice passe de 1,3 à 8,0 points en février.

L’économie allemande résiste en effet pour le moment aux restrictions, grâce à son industrie exportatrice, boostée par le dynamique marché chinois.

L’Office de statistique Destatis a même révisé à la hausse mercredi le PIB du quatrième trimestre à 0,3%, contre 0,1% précédemment annoncé.

Mais le premier trimestre 2021 devrait être nettement moins bon : la banque public KfW prévoit un recul entre 1,5 et 3% entre janvier et mars.

A lire aussi...