Allemagne: baisse du chômage en octobre avant la seconde vague

AWP

1 minutes de lecture

Le nombre de chômeurs a diminué de 35.000 sur un mois, soit une baisse de 0,1 point, après avoir aussi baissé d’un dixième de point en août.

Le taux de chômage a poursuivi sa lente décrue en octobre en Allemagne, à 6,2%, sur un marché du travail pas encore affecté par la deuxième vague de contaminations par le Covid-19, selon des données corrigées des variations saisonnières (CVS) publiées jeudi.

Le nombre de chômeurs a diminué de 35.000 sur un mois, soit une baisse de 0,1 point (toujours en données CVS), après avoir aussi baissé d’un dixième de point en août, selon l’Agence nationale pour l’emploi.

En données brutes, le nombre de chômeurs a baissé d’environ 87.200, pour atteindre les 2,76 millions.

«Le chômage et le chômage partiel ont fortement baissé en octobre», déclare le président de l’Agence fédérale pour l’emploi (BA), Detlef Scheele, cité dans un communiqué.

Avant la crise sanitaire, le taux de chômage CVS évoluait autour de 5%.

Sur un an, le nombre de chômeurs reste en forte hausse de 556.000, en données brutes.

Face à la résurgence de l’épidémie de Covid-19 dans toute l’Europe, de nouvelles mesures drastiques ont été annoncées mercredi soir notamment en Allemagne.

Dans la première économie de la zone euro, les cafés et restaurants, les équipements sportifs et culturels vont fermer durant tout le mois de novembre.

«Les restrictions qui ont été adoptées toucheront durement certaines industries, mais protégeront l’économie dans son ensemble», a commenté Marcel Fratzscher, président de l’Institut allemand de recherche économique (DIW).

Selon les dernières données disponibles de l’agence pour l’emploi, 2,58 millions de personnes étaient placées en chômage partiel en août, bien moins que le pic de 6 millions observé en avril.

La première économie de la zone euro fera connaître vendredi une première estimation de l’évolution du Produit intérieur brut pour le troisième trimestre de 2020, attendu en fort rebond après une chute historique de 9,7% au trimestre précédent.

Mais la recrudescence du nombre de contaminations par le Covid-19 en Europe et l’introduction de nouvelles restrictions pourraient de nouveau freiner l’activité sur les derniers mois de l’année.

Les effectifs dans les petites et moyennes entreprises du «Mittelstand», colonne vertébrale de l’économie du pays, pourraient baisser de près de 1,1 million d’emplois sur l’ensemble de l’année, avec une accélération lors des derniers mois, a récemment indiqué la banque publique allemande KfW.

A lire aussi...