Allemagne: accord sur une hausse des salaires dans l’industrie

AWP

1 minutes de lecture

Le compromis, obtenu après une session de négociations de 10 heures, prévoit une prime Covid-19 de 500 euros cette année ainsi que des primes annuelles en 2022 et 2023 représentant respectivement 18,4% et 27,6% d’un salaire mensuel.

Syndicats et patronat de l’industrie électrique et métallurgique allemande sont parvenus mardi à un accord sur une hausse des salaires pour les employés après des semaines de négociations marquées par des mouvements ponctuels de grève.

Le compromis, obtenu après une session de négociations de 10 heures, prévoit une prime Covid-19 de 500 euros cette année ainsi que des primes annuelles en 2022 et 2023 représentant respectivement 18,4% et 27,6% d’un salaire mensuel. Le paiement, qui équivaudrait à une hausse de 2,3% des salaires s’il était soumis à cotisations, peut être convertie en une réduction du temps de travail sans baisse de revenu.

L’accord a été signé jusqu’à fin septembre 2022 entre le patronat et le syndicat IG Metall en Rhénanie-du-Nord-Westphalie et concerne près de 700.000 salariés, mais devrait être repris dans d’autres régions.

Les négociations salariales étaient accompagnées depuis plusieurs semaines de grèves temporaires de plusieurs dizaines de milliers d’employés, notamment du secteur automobile.

Autant les constructeurs (Mercedes, Volkswagen) que les équipementiers (Continental) avaient été touchés.

IG Metall avait demandé des hausses de salaires de 4% cette année pour les 3,8 millions de salariés du secteur.

 

A lire aussi...