Tokyo ragaillardie par la hausse à Wall Street

AWP

1 minutes de lecture

L’indice vedette Nikkei a grimpé de 2,38% à 29.188,17 points et l’indice élargi Topix est monté de 1,82% à 1.922,50 points.

La Bourse de Tokyo a terminé en fanfare jeudi après deux jours de chute, les investissements dans les valeurs japonaises ayant été encouragés par le rebond de Wall Street la veille.

L’indice vedette Nikkei a grimpé de 2,38% à 29.188,17 points et l’indice élargi Topix est monté de 1,82% à 1.922,50 points.

La Bourse de New York est repartie de l’avant mercredi après avoir subi également deux jours de baisse, alors que l’optimisme au sujet d’une reprise économique rapide l’emportait sur les inquiétudes liées à la pandémie.

Poursuivant cette tendance, les gains enregistrés dès le matin à Tokyo «ont continué au fil de la séance, les investisseurs achetant des valeurs après les deux jours de forte baisse» du marché, a commenté Shinichi Yamamoto de Okasan Securities.

L’indice Nikkei avait lâché 4% sur l’ensemble des deux séances précédentes, sur fond d’un retour imminent de l’état d’urgence dans plusieurs départements japonais, dont Osaka et Tokyo, avec probablement des mesures plus sévères qu’auparavant face à une quatrième vague du Covid-19 dans le pays, à trois mois des JO de Tokyo.

L’état d’urgence «aura un effet psychologique mais l’impact réel sur l’économie pourrait être limité», a ajouté M. Yamamoto.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng était en légère progression (+0,51%) peu avant la clôture tout comme Shenzhen, tandis que Shanghai était en petite baisse.

Du côté des valeurs

TOSHIBA SOUTENU PAR DE NOUVELLES SPÉCULATIONS

Le titre Toshiba a gagné 3,44% à 4.350 yens, après des spéculations dans les médias mercredi sur une possible prochaine offre de rachat de la part du fonds américain Bain Capital, qui avait déjà mené le rachat en 2018 de l’importante filiale de puces-mémoires du conglomérat japonais, Toshiba Memory, rebaptisée depuis Kioxia.

Le nom de Bain Capital avait déjà circulé récemment dans la presse comme un possible allié de CVC Capital Partners pour racheter Toshiba. Mais CVC a décidé de mettre son offre «en retrait» pour le moment, avait annoncé mardi Toshiba, ce qui avait fait plonger son titre. CVC avait proposé début avril de racheter le conglomérat japonais pour environ 21 milliards de dollars (17,5 milliards d’euros).

Du côté des devises et du pétrole

Le yen remontait légèrement face au dollar: vers 06H30 GMT un dollar valait 107,97 yens contre 108,08 yens mercredi à 21h00 GMT.

La monnaie japonaise reprenait aussi du terrain face à l’euro, qui s’échangeait pour 129,99 yens contre 130,08 yens la veille.

L’euro valait 1,2040 dollar contre 1,2035 dollar mardi.

Le marché du pétrole baissait: vers 06H30 GMT, le prix du baril de brut américain WTI perdait 0,44% à 61,08 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord lâchait 0,43% à 65,04 dollars.

A lire aussi...