Tokyo portée par les achats en prévision des dividendes

AWP

1 minutes de lecture

L’indice Nikkei a gagné 0,71% à 29.384,52 points et l’indice élargi Topix a progressé de 0,46% à 1.993,34 points.

La Bourse de Tokyo a clôturé dans le vert lundi, rassurée par les gains de Wall Street vendredi sur fond d’accélération de la vaccination aux Etats-Unis, et alors que les investisseurs japonais ont acheté des titres en prévision des dividendes de fin d’exercice.

L’indice Nikkei a gagné 0,71% à 29.384,52 points et l’indice élargi Topix a progressé de 0,46% à 1.993,34 points.

La Bourse de New York, qui dicte souvent la tendance à Tokyo, a retrouvé le moral vendredi, reprenant confiance dans la santé de l’économie américaine avec la campagne de vaccination qui a permis 200 millions d’injections aux Etats-Unis au cours des premiers 100 jours du mandat du président Joe Biden.

Le Nikkei a également «progressé alors que la demande était forte dans l’après-midi pour acquérir des droits aux dividendes» pour l’exercice se terminant le 31 mars, lundi étant la date butoir, a estimé Yoshihiro Ito de Okasan Online Securities dans une note.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng perdait 0,2% en fin de séance. Shanghai a clôturé en hausse de 0,5% et Shenzhen de 0,18%.

Du côté des valeurs

NOMURA HOLDINGS

Le titre Nomura Holdings s’est effondré de 16,33% à 603 yens après l’annonce lundi par la firme japonaise de services financiers d’une perte potentielle d’environ 2 milliards de dollars dans l’une de ses filiales américaines, liée à une transaction avec «un client américain».

Selon l’agence Bloomberg, il pourrait s’agir de la société d’investissement Archegos Capital, qui s’est, selon ses informations, délestée massivement vendredi de parts détenues dans des entreprises américaines de médias et des sociétés chinoises cotées à la Bourse de New York, pour une valeur de plus de 20 milliards de dollars.

RENESAS

Les dégâts de l’incendie du 19 mars au Japon dans une usine du fabricant de semi-conducteurs Renesas (+0,41% à 1.208 yens), menaçant d’aggraver la pénurie mondiale de ces composants et de peser sur la production notamment automobile, sont plus importants que prévu, a confirmé le fabricant auprès de Bloomberg.

Le quotidien Nikkan Kogyo, spécialisé dans l’industrie, a rapporté lundi que le feu avait endommagé 17 unités de production au lieu des 11 évoquées précédemment par Renesas, sans précisions quant à l’impact sur le redémarrage des opérations, qui pourrait prendre un mois selon l’entreprise.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen remontait légèrement face au dollar, à raison d’un dollar pour 109,57 yens vers 07h00 GMT contre 109,64 yens vendredi à 21h00 GMT.

La monnaie japonaise progressait également par rapport à l’euro, qui valait 129,15 yens contre 129,31 yens en fin de semaine dernière.

L’euro valait 1,1786 dollar contre 1,1794 dollar vendredi.

Le marché du pétrole était en nette baisse: après 06h50 GMT le prix du baril de brut américain WTI perdait 2,43% à 59,49 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord lâchait 1,8% à 63,41 dollars.

A lire aussi...