Tokyo: le Nikkei a perdu plus de 2%

AWP

1 minutes de lecture

L’indice Nikkei a perdu 2,04% à 28.405,52 points et l’indice élargi Topix a chuté de 2,18% à 1.928,58 points.

La Bourse de Tokyo a clôturé en nette baisse mercredi dans le sillage de Wall Street la veille, alors que la recrudescence de la pandémie dans le monde douchait les espoirs de normalisation économique à court terme.

L’indice Nikkei a perdu 2,04% à 28.405,52 points et l’indice élargi Topix a chuté de 2,18% à 1.928,58 points.

La Bourse de New York a terminé dans le rouge mardi sur fond de dégradation de la situation sanitaire dans le monde, avec de nouveaux confinements en Europe et une hausse des cas de coronavirus.

Alors que «les vaccins semblaient mener vers la fin de la pandémie», la remontée des cas dans le monde pousse les investisseurs à se demander «à quel point cela va peser sur les perspectives de reprise économique», a commenté Mitsushige Akino de Ichiyoshi Asset Management, cité par Bloomberg.

Les marchés chinois étaient aussi en baisse: l’indice Hang Seng de Hong Kong perdait 2,06% en fin de séance, tandis que Shanghai a lâché 1,3% à la clôture et Shenzhen 1,41%.

Du côté des valeurs

LES VALEURS AÉRIENNES CLOUÉES AU SOL

Les grandes compagnies aériennes japonaises Japan Airlines (-7,77% à 2.372 yens) et ANA (-7,21% à 2.463 yens) ont pâti des annonces récentes de prolongation des mesures de restrictions ou de nouveaux confinements en France, en Allemagne ou aux Pays-Bas, qui font s’éloigner la perspective d’une reprise des voyages.

L’AUTO PATINE FACE À LA PÉNURIE

L’impact potentiel de l’incendie en fin de semaine dernière d’une usine du fabricant de semi-conducteurs nippon Renesas (-3,34% à 1.156 yens) sur la production des grands constructeurs automobiles, qui souffrent déjà de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, a continué à préoccuper les investisseurs.

Le titre du géant automobile japonais Toyota a perdu 2,21% à 8.120 yens, celui de Honda reculé de 1,6% à 3.246 yens et le titre Nissan chuté de 4,01% à 581,1 yens.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen était relativement stable face au dollar, à raison d’un dollar pour 108,54 yens vers 06h50 GMT contre 108,59 yens mardi à 21h00 GMT.

La monnaie japonaise progressait par rapport à l’euro, qui valait 128,55 yens contre 128,67 yens la veille.

L’euro était stable à 1,1844 dollar contre 1,1849 dollar mardi.

Les cours du pétrole étaient dans le vert: après 06h45 GMT le prix du baril de brut américain WTI gagnait 1,16% à 58,43 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord avançait de 1,33% à 61,60 dollars.

A lire aussi...