Tokyo finit en petite hausse, la baisse du yen aidant

AWP

1 minutes de lecture

L’indice Nikkei a pris 0,21% à 29.053,97 points et l’indice élargi Topix a gagné 0,29% à 1.909,06 points.

La Bourse de Tokyo a légèrement progressé mercredi, soutenue notamment par la baisse du yen, un mouvement de change favorable aux valeurs japonaises exportatrices, mais la prudence a dominé avant l’issue de la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).

L’indice Nikkei a pris 0,21% à 29.053,97 points et l’indice élargi Topix a gagné 0,29% à 1.909,06 points.

A la veille d’un jour férié au Japon qui sera observé par la Bourse de Tokyo, les investisseurs ont d’abord hésité, avant la Fed et une salve de résultats d’entreprises japonaises, dont ceux du géant Sony après la clôture du marché.

Mais la baisse du yen a soutenu les cours: «la montée du dollar hier (mardi) a été vue comme un facteur positif pour le marché», selon Masashi Samizo, analyste chez SMBC Trust Bank cité par l’agence Bloomberg.

Du côté des valeurs

NOMURA APRÈS ARCHEGOS

Le titre Nomura Holdings a avancé de 1,54% à 591,9 yens. Le groupe financier a pourtant annoncé la veille des pertes plus lourdes que prévu (près de 2,9 milliards de dollars au total) associées à l’implosion du fonds américain Archegos fin mars, dont le japonais était l’un des nombreux courtiers.

Mais le pire semble désormais être passé: Nomura a précisé avoir liquidé à ce jour 97% de ses positions liées à Archegos, et n’a pas détecté des risques similaires avec d’autres clients au terme d’une enquête interne. De quoi soulager les investisseurs.

SONY EN FANFARE

Le titre Sony a solidement grimpé (+3,14% à 11.810 yens) avant la publication de ses résultats annuels 2020/21.

Juste après la clôture de Tokyo, le groupe a annoncé un bénéfice net record de 1.171,8 milliards de yens (8,9 milliards d’euros) pour son exercice écoulé 2020/21, un résultat doublé sur un an et supérieur à ses attentes, grâce notamment aux performances de sa division jeu vidéo. Le groupe a cependant livré des prévisions modestes pour son nouvel exercice 2021/22.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen refluait sensiblement face au dollar, à raison d’un dollar pour 108,98 yens vers 06h35 GMT contre 108,70 yens mardi à 21h00 GMT.

La devise nippone faiblissait aussi par rapport à l’euro, qui valait 131,50 yens contre 131,43 yens la veille.

L’euro descendait à 1,2065 dollar, contre 1,2091 dollar mardi à 21h00 GMT.

Le marché du pétrole continuait sur sa lancée de la veille, les pays de l’Opep+ ayant décidé un statu quo de trois mois sur leurs niveaux actuels de production. Vers 06h25 GMT le prix du baril de brut américain WTI gagnait 0,35% à 63,16 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,41% à 66,69 dollars.

A lire aussi...