Tokyo encore aidée par les faiblesses du yen

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei clôture sur une progression de 0,6% et s’approche des 22'700 points.

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,61% jeudi, aidé par un affaiblissement du yen, même si les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine préoccupent toujours les acteurs du marché.

A l’issue des échanges, l’indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a augmenté de 137,61 points à 22’693,04 points, et l’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a fléchi de 0,12% (-2,12 points) à 1’750,69 points.

Sur le volet des changes, le dollar valait au même moment 110,68 yens, contre 110,17 yens mercredi à la clôture de la Bourse, et l’euro s’appréciait aussi un peu, à 127,91 yens contre 127,59 yens.

Face au peu d’évolutions sur le front du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, les investisseurs s’intéressent maintenant au «fait que l’économie américaine est en bonne santé «, a déclaré Hiroaki Hiwata, stratégiste de Toyo Securities, à l’AFP.

La baisse du yen par rapport au dollar a également soutenu le marché qui a vu des achats motivés par la chasse aux bonnes affaires, a-t-il ajouté.

Takeda Pharmaceutical a bondi de 4,46% pour atteindre 4.494 yens après que son directeur général a déclaré que l’entreprise allait accélérer ses activités en Chine.

Sony a gagné 1,53% à 5.487 yens et SoftBank a fait un bond de 4,62% à 8.641 yens au lendemain d’explications aux actionnaires par son président Masaoshi Son sur sa stratégie d’investissement.

Les entreprises sidérurgiques ont reculé, Nippon Steel perdant 0,29% à 2.167 yens et JFE glissant de 0,18% à 2.132 yens.

A lire aussi...