USA: les ventes de logements anciens bondissent en septembre

AWP

1 minutes de lecture

Les ventes diminuent traditionnellement vers la fin de l’année, mais en septembre, elles ont dépassé les records de saison. 

Les reventes de logements existants aux Etats-Unis ont bondi en septembre, avec une hausse de 9,4% par rapport à août, et les biens se vendent plus vite que jamais, grâce aux taux d’intérêts bas et au télétravail.

La hausse est même de 20,9% par rapport à septembre 2019, selon les données publiées jeudi par la Fédération nationale des agents immobiliers américains (NAR). Ce sont ainsi 6,54 millions de biens qui ont changé de propriétaire le mois dernier.

Les ventes «diminuent traditionnellement vers la fin de l’année, mais en septembre, elles ont dépassé ce que nous connaissons habituellement à cette saison», a déclaré Lawrence Yun, économiste en chef de la NAR, cité dans le communiqué.

«J’attribuerais cette hausse à des taux d’intérêt historiquement bas et à une abondance d’acheteurs sur le marché, y compris des acheteurs de maisons de vacances étant donné la plus grande flexibilité pour travailler à domicile», a-t-il commenté.

Les ventes de maisons de vacances sont ainsi en forte hausse, de 34% par rapport à septembre l’an passé.

Près des trois quarts des biens vendus étaient sur le marché depuis moins d’un mois. Par conséquent, les prix grimpent, et sont désormais supérieurs de 15% à ceux de septembre 2019, avec un prix médian de 311.800 dollars.

A la fin du mois de septembre, 1,47 million de biens seulement étaient en vente sur le marché, soit 1,3% de moins qu’en août et près de 20% de moins qu’en septembre 2019.

Le marché immobilier, après avoir souffert au printemps à cause des mesures de confinement imposées pour enrayer la pandémie de Covid-19, a depuis fortement rebondi. Il avait atteint en août son niveau le plus élevé depuis 2006.

A lire aussi...