PSP Swiss Property en bonne partie immunisé contre les effets de la pandémie

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe zougois assure n’avoir que marginalement ressenti les effets de la crise sanitaire, malgré une chute de 35,6% de son bénéfice net.

Le société immobilière PSP Swiss Property a certes essuyé l’an dernier une chute de 35,6% de son bénéfice net à 292,09 millions de francs, mais souligne que la base de comparaison en 2019 avait été biaisée par un apport exceptionnel à hauteur de 22 millions. Le groupe zougois, deuxième plus grand propriétaire du pays, assure n’avoir que marginalement ressenti les effets de la crise sanitaire.

Hors produit des revalorisations, le bénéfice net est demeuré stable (+0,3%) à 215,8 millions. Le produit des loyers a, lui, enflé de 2,0% à 296,3 millions, tandis que les ventes immobilières ont représenté 16,1 millions, contre 12,8 millions un an plus tôt, détaille le rapport d’activités diffusé mardi.

Le conseil d’administration proposera un dividende agrémenté de cinq centimes à 3,65 francs par titre.

Les revenus locatifs s’inscrivent dans le haut de la fourchette des projections articulées par les analystes du consensus AWP. Les prévisions pour le bénéfice net étaient plafonnées à 257,0 millions. La rémunération des actionnaires correspond aux attentes.

La direction reconnait qu’il est difficile d’établir une feuille de route pour l’année en cours.

A lire aussi...